En-Nesyri, le pari de Monchi

Le Sevilla FC de Yassine Bounou et Youssef En-Nesyri finalise les détails pour le retour de la formation aux entraînements.

Les joueurs devront travailler individuellement selon les protocoles établis par la Liga et le gouvernement. Le club andalous devra également se pencher sur un marché de transferts plein d’incertitudes. Il n’y aura probablement pas de dépenses importantes et les clubs seront à faire des ventes raisonnables pour équilibrer les budgets. 

Le pari de Monchi à 20M€

Le FC Séville dispose d’éléments attractifs pour lesquels il y aura des propositions. Mais au sein du club, il existe également des valeurs prometteuses qui aspirent à se distinguer. Le Lion de l’Atlas, Youssef En-Nesyri, en fait partie pour la plus grande satisfaction du directeur sportif de son club, Monchi. 

Le pari de ce dernier a surpris tout le monde. Le club de Nervión a déboursé 20 millions d’euros pour s’attacher les services d’En-Nesyri métamorphosé depuis son arrivée à Séville. Son adaptation a été remarquable, aussi bien dans les vestiaires que sur le terrain. 

A Séville, ils sont très satisfaits de la contribution du Lion de l’Atlas de 22 ans lors de ses premières apparitions. Présence, puissance et beaucoup d’audace. En-Nesyri vise à améliorer son efficacité pour devenir un “joueur très important”, selon Monchi.

Les chiffres d’En-Nesyri

Youssef En-Nesyri présente des chiffres impressionnants depuis qu’il évolue avec le maillot du Seville. Le marocain a participé à sept matchs du championnat national, mais n’a joué que 321 minutes de jeu au cours. Assez pour marquer trois buts et générer bon nombre d’occasions. 

En Liga, En-Nesyri a marqué en moyenne un but toutes les 107 minutes jouées. Un seul footballeur fait mieux: “le meilleur buteur, Lionel Messi qui marque toutes les 99 minutes,” fait remarquer le directeur sportif du FC Séville. Une performance que les supporters marocains ne devraient pas snober…

Monchi a également analysé la variante de la combinaison en attaque contre En-Nesyri et le néerlandais, De Jong. “Je pense que les deux peuvent se compléter sur le terrain; L’emplacement de chacun dépend déjà de la situation, du rival… Mais je vois comment ce jour-là Osasuna, ils se sont complémentés. Luuk n’a pas peur de descendre un peu et de laisser Youssef plus haut. Ils alternent et peuvent jouer ensemble sans problème, même avec en 4-3-3 “, a-t-il conclu.