Belhanda se rapproche d'Al Duhail

Younes Belhanda est l’acteur principal d’une nouvelle série turque intitulée “J’y suis, j’y reste” à Galatasaray.

L’administration du club turc a récemment infligé une amende de 150.000 euros à sa star marocaine, Younes Belhanda. Une saction qui tombe six mois après son carton rouge contre Fenerbahçe. 

Le Lion de l’Atlas Younes Belhanda, a réagi à cette sanction rétroactive qui n’a aucun sens à ses yeux. “Suis-je puni après 6 mois ? Essayez-vous de m’intimider pour me renvoyer?” a lancé le marocain.

La crise de Younes Belhanda à Galatasaray s’intensifie et serait proche d’attendre son paroxysme. Cim-Bom a infligé une amende très salée au marocain pour le carton rouge reçu contre Fenerbahçe le 23 février.

Pour Younes Belhanda, qui souhaite aller au terme de son contrat, la seule motivation du club et de le contraindre à partir. “Je n’irais nulle part sauf si on me libère,” a lancé le marocain.
Par ailleurs, Belhanda a prié les clubs avec lesquels il était en pourparlers d’attendre qu’il régle cette affaire. “Attendez un peu. Je ne partirai pas sans résoudre ce problème“. Et cela pourrait coûter la bagatelle de 4 à 5 millions d’euros aux turcs si ces derniers poursuivent leur intimidation.

Rappelons que Galatasaray désire vendre Belhanda cet été afin de récupérer 4 à 5 millions des 10 déboursés pour s’attacher ses services. Le marocain de 30 ans veut rester à Istanbul où il a récemment acheté une somptueuse villa. Le Lion de l’Atlas exige le respect de son contrat jusqu’en juin 2022 ou sa rupture dès cet été.