Image lionsdelatlas par défaut

On l’annonçait futur sélectionneur des Fennecs, le technicien Belge, Marc Wilmots, a signifié au cours de ces dernières heures, son refus définitif de collaborer avec la FAF.

« Le lendemain des premières indiscrétions parues dans la presse, j’ai effectivement rencontré le président de la fédération algérienne Mohamed Raouraoua à Paris. Et non pas à Bruxelles comme cela a été écrit. J’ai eu face à moi un homme charmant qui m’a expliqué son projet me concernant mais avec lequel j’ai immédiatement refusé de parler d’argent. “a expliqué Wilmots à Sudpresse. « On est donc bien loin des affirmations selon lesquelles je me serais montré soi-disant trop gourmand. La presse locale, relayée par toute une série de médias belges, a évoqué le chiffre de 100. 000 euros en guise de salaire mensuel, mais c’est archi-faux. Je ne me suis jamais montré trop gourmand, pour la simple et bonne raison que ma décision a très rapidement été prise par rapport à mon souhait de me concentrer sur un futur en club. J’ai dit non et ce sera non ! Le patron du foot algérien a parfaitement compris ma position et m‘a invité à venir prochainement assister à un match des Fennecs. Mais c’en est resté là. Pas besoin d’aller chercher d’autres histoires là où il n’y en a pas ! »Limogé de la tête des Diables Rouges à l’issue de l’EUro 2016, Wilmots veut prendre du temps et et ne souhaitepas replonger aussi vite dans une autre équipe nationale. «Peut-être dans 2-3 ans“ajoute-t-il. D’ici là, il préfère privilégier un club.