Image lionsdelatlas par défaut

Après avoir dévoilé lundi dernier, à l’occasion d’une visite de travail au Maroc, l’idée d’une organisation conjointe Maroc-Portugal-Espagne du Mondial 2030, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, est de nouveau revenu sur le sujet hier à Valladolid (Nord-ouest de l’Espagne).

C’était lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue portugais, Antonio Costa, à l’issue du Sommet hispano-portugais. L’occasion pour les deux responsables d’exprimer leur enthousiasme quant à l’idée d’une organisation conjointe du Mondial 2030 avec le Maroc. Le chef de l’Exécutif espagnol a mis en avant le potentiel de cette possible candidature, soulignant qu’il appartient désormais aux fédérations de football des trois pays de «tenter de matérialiser ce projet». Il a noté que l’idée d’une organisation conjointe du Mondial 2030 a la vertu d’«unir”et de «jeter des ponts”à travers un projet inédit dans l’histoire des Coupes du monde de football, vu qu’il s’agirait de la première fois qu’une candidature pour le mondial intègrerait des pays de deux continents, l’Europe et l’Afrique. Pour sa part, le Premier ministre portugais, Antonio Costa, a qualifié de «bonne idée politique”le projet d’organisation conjointe du Mondial 2030 avec l’Espagne et le Maroc. Ce projet, a-t-il poursuivi, nécessite un «long travail”pour être matérialisé, notamment la réforme des statuts de la Fifa. Il s’agit d’une «idée généreuse, bonne et positive», a relevé Antonio Costa.