La FIFA a répondu à la Fédération algérienne après avoir examiné le recours et les accusations non fondées des algériens sur l’arbitrage de Bakary Gassama lors du match qui a enregistré la qualification du Cameroun à la Coupe du Monde.

La FIFA a balayé toutes les accusations tout en entérinant le résultat du match Algérie-Cameroun qui s’était soldé par la victoire 1-2 des Lions Indomptables.

La Fédération algérienne de football (FAF) fait savoir samedi que la commission des arbitres de la FIFA lui a écrit après sa plainte contre l’arbitrage du match qualificatif perdu 2-1 en mars face aux Lions Indomptables.

Dans son communiqué, la FAF déclare que la commission de la FIFA lui a transmis le message suivant: “Nous regrettons que, selon votre appréciation, les décisions des arbitres aient pu influer négativement sur le cours de la rencontre. Nous avons pris bonne note des éléments de votre courrier et nous pouvons d’ores et déjà vous garantir que l’ensemble des incidents survenus pendant le match ont été examinés avec soin par les deux arbitres ‘vidéo’, conformément aux Lois du Jeu et au protocole d’assistance vidéo à l’arbitrage.”

D’après les informations qui circulent, la FAF, qui peut toujours faire appel, a retiré sa plainte auprès de la commission de discipline de l’instance mondiale se contentant de la réponse courtoise de la commission d’arbitrage concernant les décisions prises par Bakary Gassama. Et celle-ci semble donc considérer qu’il n’y a aucune irrégularité suffisamment importante pour que le résultat de la rencontre soit remis en question.

Des activistes de pacotille ont réuni quelques supporters des Fennecs devant le siège de la FIFA, à Zurich, pour manifester et tenter d’influencer la décision de la FIFA mais en vain. Celle-ci est tombée : la nation qui accompagnera le Brésil, la Serbie et la Suisse dans le Groupe G du Mondial 2022 est bien le Cameroun.