Image lionsdelatlas par défaut

Ambassadeur de la candidature du Maroc pour le Mondial 2026, le champion olympique Hicham El Guerrouj déplore les changements de critères de notation de la Fifa qui pose un problème «d’équité».

«Il y a une ambiguïté entre les discours de la Fifa et ses décisions. La Fifa répète que la Coupe du Monde doit avoir lieu dans des pays à taille humaine qui sont en développement et au final, elle se déroule toujours dans des pays riches. (…) Changer les règles en cours de jeu, ce n’est pas fair-play. La Fifa demande des critères inimaginables», déplore au Figaro Hicham El Guerrouj. La Fédération internationale aurait effectivement modifié les «jauges d’hôtels”et introduit une «taille minimale pour les villes hôtes», un «risque de durabilité”pour les stades, une capacité minimale pour les aéroports et une distance maximale entre l’aéroport et la ville-hôte. Des changement jugés «inéquitables”par la Fédération marocaine.

La Fifa demande des critères inimaginables», déplore au Figaro Hicham El Guerrouj. La Fédération internationale aurait effectivement modifié les «jauges d’hôtels”et introduit une «taille minimale pour les villes hôtes», un «risque de durabilité”pour les stades, une capacité minimale pour les aéroports et une distance maximale entre l’aéroport et la ville-hôte. Des changement jugés «inéquitables”par la Fédération marocaine. «Ils ont des stades, on a la passion” «On ne se compare pas aux Etats-Unis, évidemment que le Maroc n’est pas aussi puissant mais nous sommes le candidat idéal pour accueillir la Coupe du Monde. Nous sommes au cœur du monde du football, l’Europe et l’Afrique sont à côté, c’est plus compliqué d’aller en Amérique. (…) Si on en croit les valeurs que déclare prôner la Fifa et leur volonté de permettre aux pays en développement d’organiser ce genre d’évènements, le Maroc est encore le candidat idéal. (…) Le Maroc est prêt, c’est le rêve de toute une nation qui vibre pour ce sport. Ils ont des stades, on a la passion», lance-t-il. Loin d’être découragés, Hicham El Guerrouj et le Maroc croient en leurs chances de faire venir le Mondial sur le continent africain après l’Afrique du Sud en 2010. «On continue la bataille. Après cinq candidatures, c’est à notre tour, on le mérite», affirme-t-il. Moment de vérité le 13 juin pour Hicham El Guerrouj et le Maroc. Les 207 fédérations membres de la Fifa éliront l’organisateur du Mondial 2026 à Moscou, à la veille de l’ouverture du Mondial russe.