Vahid Halilhodžić

Trois mois se sont écoulés depuis que Vahid Halilhodžić s’est séparé des Lions de l’Atlas qu’il a qualifiés à la Coupe du monde au Qatar, avant d’être remercié à cause de gestion du groupe trop rigide.

Même après 100 jours, l’amertume subsiste toujours et le bosnien se refuse de parler de la sélection nationale du Maroc qui a brillé face à la Croatie et la Belgique.

Comme rien ne va pour Halilhodzic, le cambriolage dont il a été victime cette semaine a accentué son amertume. “Malheureusement, c’est vrai. Il arrive une période où tout bascule, mais la vie continue sans même jamais me caresser. J’ai toujours dû persévérer et me battre“, a confiné Vahid au portail Reprezentacija

La Coupe du monde durera jusqu’au 18 décembre, l’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas prétend qu’il regarde très peu de matchs de la Coupe du Monde. “Très peu, pas autant que je devrais peut-être, juste à cause de mes obligations privées. D’après ce que j’ai vu jusqu’à présent, je pense que les favoris sont le Brésil, l’Espagne et la France, qui a perdu mercredi contre la Tunisie.

Et d’ajouter : “Il y a beaucoup de surprises, vous avez aussi vu l’Arabie Saoudite, mais il y en aura de moins en moins au fur et à mesure du championnat. Ces grandes équipes nationales ne deviennent plus concentrées et motivées qu’après avoir dépassé le groupe.

Même s’il ne le précise pas, Halilhodzic a regardé le match des Lions de l’Atlas et le nul obtenu face aux Vatreni de la Croatie. Il préfère évoquer la victoire de ces derniers contre les Canucks du Canada. “Après ce dernier match, la confiance est revenue (chez les croates). L’ambiance est extraordinaire, et cela joue un rôle important. Qu’ils puissent atteindre la finale est une autre question.”

L’objectif des confrères bosniens était de l’encourager à commenter les deux prestations des Lions de l’Atlas dont celle face aux Diables rouges marquée une performance XXL de Hakim Ziyech. Vahid Halilhodžić les a arrêté tout de suite. “Non, je ne parlerais pas du Maroc...”

Concernant son avenir, Vahid a rappelé qu’il était actuellement occupé par d’autres engagements. “Je me suis davantage consacré à ma famille, j’essaie de rattraper tous les moments que j’ai ratés au cours de ma carrière de joueur et d’entraîneur. J’espérais terminer ma carrière à la Coupe du monde au Qatar, mais cela ne s’est pas produit. Nous verrons”