Hervé Renard

L’Arabie Saoudite et Hervé Renard avait leur destin en main, malheureusement ils ont du s’incliner face au Mexique 2-1. une défaite synonyme d’élimination après une entame de Mondial tonitruante.

Hervé Renard avait la possibilité de terminer la phase de poules avec six points et se qualifier en huitièmes de finale. “C’est le troisième match le plus important de ma carrière, après la finale 2012 et la finale 2015″¸a estimé l’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas, ce mardi en conférence de presse, faisant référence aux CAN qu’il a remportées à la tête de la Zambie puis de la Côte d’Ivoire.

Après son élimination ce mercredi soir, Hervé Renard a expliqué qu’il savait “que le Mexique allait commencer pied au plancher car ils devaient gagner avec une grande différence de buts (pour se qualifier pour les huitièmes, ndlr). […] Et si je dois résumer : merci à notre gardien car l’écart devrait être bien plus important qu’un but.”

Et d’ajouter : “Ce soir (mercredi), le score ne reflète pas la physionomie de la partie. On n’a pas espéré une seule seconde, à part peut-être dans les trois dernières minutes, où on se dit qu’il peut se passer quelque chose, mais c’était déjà trop tard.”

C’est toujours difficile de passer au second tour, l’Arabie saoudite n’y est parvenue qu’une fois en 1994. Avant ce match, on rêvait de le refaire mais, au vu de notre match, nous ne le méritions pas“, a conclu le sélectionneur des Faucons du Désert.