Halilhodžić

L’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodžić est très déçu par la performance des Aigles de la Serbie éliminés dès la phase de poules du Mondial, Qatar 2022. S’il est content pour la qualification des Vatreni de la Croatie en quarts de finale, le technicien bosnien n’exclut pas une énorme surprise pour la suite du tournoi.

J’attendais plus de la Serbie, ils ont beaucoup de bons joueurs, surtout offensivement, mais leur défense n’est toujours pas à ce niveau“, a ajouté Vahid Halilhodžić qui a évoqué le parcours du Japon mais refuse toujours de citer le Maroc et sa dernière sélection nationale.

Cependant, le désaccord avec plusieurs acteurs clés et le choix de l’Union là-bas de se tenir à leurs côtés l’ont fait virer avant la Coupe du monde, alors il commente à distance les événements de la première Coupe du monde d’hiver.

Le Japon a battu l’Allemagne et l’Espagne avant de chuter en 8èmes de finale contre la Croatie. “Après avoir pris les devants, les Espagnols pensaient amortir le jeu pour fatiguer les Japonais, mais ils se sont fatigués et leur concentration a faibli. Le jeu espagnol est un peu étrange pour moi, quand tu joues comme ça, tu dois avoir un meneur“, a noté Vahid après la défaite de la Roja face à la sélection nippone.

Et d’ajouter : “L’Espagne n’a pas toujours ça, ils l’ont eu pendant une partie du match avec Morata, puis l’entraîneur l’a sorti et a mis un joueur qui était normalement un ailier. En tant qu’entraîneur, il m’est parfois difficile d’expliquer de tels mouvements“, a expliqué Halilhodžić.

Avant le début du Mondial, coach Vaha a pronostiqué une finale entre le Brésil et l’Espagne. Mais après la phase de poules, l’ancien patron des Lions de l’Atlas n’est plus catégorique. S’il ne cite pas les marocains, Halilhodžić n’exclut pas une grande surprise avant la finale.

C’était difficile de dire quoi que ce soit quand je vois que le Brésil a perdu contre le Cameroun et la France contre la Tunisie, tout est possible et la plus grande surprise footballistique de l’histoire peut arriver“, a confié Halilhodžić dans une interview à Večernji list.