Image lionsdelatlas par défaut

Ballon d’or africain en 1985, Mohamed Timoumi connaît très bien l’importance des échéances comme le match de samedi. Ayant fait partie de la génération d’or du football national, l’ancien joueur de l’AS FAR a déjà disputé des matchs tout aussi intenses lors de la Coupe du monde 1986 au Mexique.

«Vous savez, dans ce genre de matchs minés, l’équipe gagnante est celle qui est prête mentalement et c’est surtout celle qui sait comment garder le ballon et éviter de le perdre, surtout au début de la rencontre. Le match de samedi face à la Côte d’Ivoire sera très physique. Les joueurs devront produire un jeu semblable à celui de la précédente rencontre des Lions face aux Éléphants pendant La CAN. “«Autre question essentielle : Les joueurs disputeront-ils le match avec en tête la victoire ou le match nul ? Car l’équipe qui aura le contrôle du jeu lors des 20 premières minutes pourra faire la différence dans le match. Je pense que cette nouvelle génération de joueurs à la possibilité de marquer et de gagner ce match. Il faut juste que le sélectionneur Hervé Renard trouve l’astuce adéquate et le système de jeu nécessaire pour déstabiliser les Ivoiriens. Cette jeune génération a une possibilité en or de qualifier le Maroc pour une phase finale de la Coupe du monde, 20 ans après la dernière participation d’une équipe nationale. J’espère aussi que cette équipe 2017 va mettre un terme à la traversée du désert que vit le football national depuis deux décennies. »