Yassine Bounou

Né à Montréal en 1991, Le Lion de l’Atlas, Yassine Bounou aurait pu jouer pour le Canada, mais le gardien de but du FC Séville a fait un choix du cœur en optant pour le Maroc.

Il y a quelques moins, l’international marocain, s’était exprimé sur le fait d’affronter son pays de naissance ce jeudi, 1er décembre, à l’occasion de la 3è journée de la phase de poules de la Coupe du monde, Qatar 2022.

“J’ai été contacté par Benito Floro quand il était sélectionneur là-bas (2013-2016). Je n’avais pas encore joué pour la sélection nationale première… Finalement, ça ne s’est pas fait. Mon rêve était de jouer pour le Maroc, parce que j’ai joué dans toutes les catégories de jeunes de la sélection et c’était naturel de rêver des Lions de l’Atlas”, avait confié Yassine Bounou.

Le gardien de la tanière avait ensuite indiqué en prévision de ce match très spécial pour lui : “Le Canada est une sélection qui a beaucoup progressé et maintenant, on doit se préparer pour les affronter.

Pour rappel Yassine Bounou, alias BONO, était encore enfant lorsqu’il est retourné au Maroc en compagnie de sa famille. Depuis, il a gravi les échelons du football jusqu’à se qualifier pour une deuxième Coupe du monde d’affilée avec la sélection nationale du Maroc. Aujourd’hui, il se prépare à affronter son pays natal pour se garantir une place en 8èmes de finale de la plus prestigieuses des compétitions footballistiques.

Forfait face aux Diables rouges dimanche dernier, Yassine Bounou a repris les entrainements avec les Lions de l’Atlas. Le médecin de la sélection nationale, Abderrazak Hifti, s’est voulu rassurant sur son état de santé assurant que le gardien n°1 de la tanière sera prêt à 100% face au Canada.

Yassine Bounou a ressenti des vertiges avant le coup d’envoi du match face à la Belgique. C’est pour cette raison que j’ai demandé à Regragui de le faire sortir avant l’entame de la rencontre. Actuellement, il est en bonne santé et il sera prêt à 100% face au Canada” a confié Hifti.

Ainsi, après Selim Amallah, Ilias Chair, Anass Zaroury et Bilal El Khannouss, qui ont affronté avec succès la Belgique, leur pays natal, c’est au tour de Yassine Bounou de se retrouver face à la sélection nationale du Canada, son pays natal.