Image lionsdelatlas par défaut

Benabicha, 50 ans est le sélectionneur des Lionceaux de l’Atlas en prévision des prochaines échéances. Cet ancien milieu offensif du Wydad Casablanca a déjà entraîné plusieurs clubs marocains (AS FAR, Kawkab Marrakech, Jeunesse sportive Massira) ainsi que la sélections des juniors (- 20 ans), avec laquelle il a remporté les médailles d’or des Jeux méditerranéens et des Jeux de la Solidarité Islamique en 2013 et la médaille d’argent des Jeux de la francophonie. Il se dévoile pour LDA.

Présentez-nous votre sélection olympique?

Cette équipe n’est autre que l’équipe U17 de 2010 et l’équipe U20 de 2013 donc comme vous voyez c’est la continuité d’un projet de quatre ans c’est à dire même staff technique et presque le même effectif de joueurs.

Quelques joueurs de votre sélection olympique peuvent postuler pour la sélection nationale A?

A mon avis c’est à notre entraineur de l’équipe A , nos journalistes et nos supporters qui peuvent permettre aux meilleurs joueurs d’intégrer la sélection A.

Est-ce que vous vous déplacez personnellement à travers le Maroc et l’Europe pour dénicher des joueurs potentiels pour la sélection olympique du Maroc?

Depuis la nomination du directeur sportif, Pim Verbeek en 2010, c’est lui le responsable des joueurs marocains évoluant à l’etranger. Qui plus est, il y a également la présence de scouts (ndlr: superviseurs) payés par la FRMF qui travaillent avec les directeurs sportifs de l’Equipe Nationale.

Donc j’attends toujours qu’ils m’aménent des joueurs évoluant dans des clubs professionnels à l’étranger qui peuvent nous donner un plus pour les différentes sélections nationales.

Je tiens à rappeler que l’équipe nationale marocaine est pour tous les marocains.

Présentez-nous votre idéologie de jeu?

Depuis la derniére année de la préformation, nous avons décidé de suivre un systéme de travail et de jeu qui peut marcher sur le continent africain. Mais tout cela est selon l’effectif que nous avons entre nos mains.

Sont-elles les mêmes que la sélection nationale A?

Je crois, mais, la FRMF a souhaité avoir la sélection A avec un sélectionneur qui a un projet à long terme mais comme vous le savez c’est les résultats qui peuvent assurer la continuité.

Votre premier ressenti quand vous avez appris la nomination de Badou Zaki comme sélectionneur du Maroc ?

Comme tous les marocains et depuis 2004 il n’y a aucun sélectionneur qui a fait le même parcours que Badou Zaki. Personnellement, je le connais très bien et je suis s&ucircr qu’il va réussir.

Le fait d’associer Baddou Zaki avec M’Hamed Fakher comme sélectionneur local, bonne alchimie selon vous ?

J’étais le premier à les féliciter. Cela sera une très bonne chose d’avoir un staff entiérement marocain contrairement aux derniéres années avec la présence de plusieurs nationalités différentes au sein d’une même sélection. Cela ne favorise pas la communication et la cohésion.

Etant sélectionneur olympique, est-ce que vous vous êtes déjà entretenu avec Badou Zaki?

Avec M’hamed Fakhir, je me suis entretenu avec lui aprés sa nomination. Il est venu nous voir au stage pour faire connaissance avec mon staff et les joueurs. Mais Zaki, prit par son sujet qui est de préparer une équipe A prête à jouer au moins la finale lors de la prochaine CAN, ses disponibilités sont réduites. Il doit se concentrer sur cela. C’est tout à fait légitime.

Y’aura-t-il des connexions entre la sélection olympique et la sélection A dans les méthodes de travail, de détections, de mentalité de jeu?

Pour le moment non. Zaki l’a précisé dans l’émission “100% Oussoud&raquo, le sélectionneur n’a pas le temps afin d’intégrer des jeunes olympiques pour la prochaine CAN 2015. Mais si ses résultats conviennent dans cette CAN au Maroc, il se concentrera ensuite sur l’intégration des jeunes et la connexion entre les différentes sélections.

L’arrivée dans le staff de Zaki, de légendes intergénérationnelles comme Mustapha Hadji, Said Chiba et Aziz Bouderbala est-il une bonne chose ? Vous pensez qu’ils auront un impact dans la création d’une identité de jeu marocaine pour la sélection ?

Personne ne peut oublier, ces grands noms qui ont tant donné à notre football. Leur apport sera bénéfique pour Zaki et pour notre identité de jeu qu’on a perdu depuis longtemps.

Lors des prochains mois, le Maroc va multiplier les rencontres amicales. Est-ce que la FRMF doit s’axer uniquement vers des nations africaines pour les matchs amicaux ?

Hormis, le prochain match contre le Qatar, en septembre tous les autres rencontres seront au Maroc et contre des équipes africaines, c’est l’objectif de Badou Zaki.

Quelle recette Badou Zaki doit-il mettre en place pour préparer au mieux, le Maroc a sa propre CAN ?

Notre grand atout, c’est notre public. Comme vous le savez, on a loupé la Coupe d’Afrique des Nations en 1988, ici au Maroc . Cette fois-ci, cette coupe doit rester au Maroc mais il faut que notre sélection soit en forme le “jour j&raquo.

Dans le foot c’est le travail qui fait le résultat. Le fait que le temps est contre nous est défavorable, mais j’ai confiance en Zaki qui va concocter une sélection compétitive.

Dernier mot pour nos lecteurs de “LDA&raquo.

En fin je tiens à vous remercier pour vos questions et à bientot.