taarabt_but

AFP : Outre l’attaque de leur car, certains joueurs de Benfica Lisbonne ont vu leur maison vandalisée après leur match nul à domicile contre Tondela (0-0), jeudi soir.

Le Benfica, champion en titre, a renoué avec la compétition cette semaine en concédant un nul 0-0 à domicile contre Tondela, le 14e. Suffisant pour prendre la tête à la différence de buts mais pas pour satisfaire les supporters. (ndlr : à noter la particularité du championnat portugais, à savoir que si la différence de buts prévaut en cours de saison, en fin de championnat c’est la différence de buts particulière qui comptera, Benfica ayant été dominé par Porto sur l’ensemble des 2 matches…).

En effet, Porto ayant été battu, le Benfica avait l’opportunité de prendre 2 points d’avance. Mais les Lisboètes ont confirmé leur période difficile avec une victoire sur les 6 dernières journées. Ainsi, le bus d’Adel Taarabt et de ses coéquipiers a été caillassé à la sortie du stade. 2 joueurs, Julian Weigl et Andrija Zivkovic ont reçu des éclats de vitre brisée. Des insultes et menaces ont aussi été taguées aux domiciles de Raffa, Pizzi, Gimaldo et de l’entraîneur Bruno Lage.

Par ailleurs, le groupe se serait pris une soufflante par le président Luis Felipe Vieira : « Nous sommes le seul club en Europe qui n’a pas baissé les salaires pendant la pandémie, vous êtes des ingrats. Ce qu’il s’est passé ce soir est une honte », leur aurait-il après la partie. Le groupe est confiné dans son centre d’entraînement, une sanction décidée suite à ce résultat.

SourceAFP