Image lionsdelatlas par défaut

Carlos Queiroz, l’entraîneur de l’Iran, futur adversaire des Lions de l’Atlas lors de la prochaine Coupe du Monde, attend avec impatience le début du tournoi russe.

L’Iran et le Maroc espèrent surprendre en Coupe du monde. Dans le groupe B de l’Espagne et le Portugal, les Ibériques sont logiquement favoris, mais tout reste possible. La Team Melli est dans la même situation que les Lions de l’Atlas, sauf qu’ils ont le malheur de croiser la Roja dès la deuxième journée. Pour leur entraîneur portugais, Carlos Queiroz, c’est le groupe le plus passionnant de cette Coupe du monde. Avec en prime, un match spécial contre son pays natal. “Ce sera un match très spécial pour moi. En plus d’affronter le meilleur joueur du monde, c’est mon pays mais c’est le meilleur qui s’imposera à la fin. Dès le coup d’envoi, on laissera les émotions de côté pour profiter du moment”, a déclaré Queiroz à l’agence espagnole de presse (EFE). “On prendra tous du plaisir, on est vraiment impatients de débuter”, a-t-il poursuivi, avant de souligner que le groupe B est le plus relevé. “On est certes dans un groupe compliqué avec des prétendants au titre, comme le Portugal et l’Espagne mais on compte bien surprendre tout le monde et atteindre le deuxième tour pour notre deuxième participation consécutive”, a conclu Carlos Queiroz.