Le Raja, leader avec 57 points et le Wydad, son dauphin avec 56 points, se livreront une bataille à distance pour la course au sacre.

Leurs adversaires lors de la dernière journée de la Botola ne comptent néanmoins pas leur rendre la vie facile et comptent bien finir la saison sur une bonne note. La lutte pour le titre entre le Raja, le WAC et la RS Berkane se termine ce dimanche lors de la 30e et dernière journée. Le Raja dispose d’une légère avance sur ses rivaux.

Cela sera-t-il suffisant pour être couronné ? La réponse ce dimanche au coup de sifflet final de cette ultime journée.
Ainsi, ce dimanche, tous les regards des fans du football au Maroc seront rivés sur les matchs des principaux prétendants au titre, le Raja et le Wydad de Casablanca et, dans une moindre mesure, la Renaissance de Berkane, qui se livreront à une véritable joute à distance pour s’adjuger le titre de cette saison singulière.
Sept ans après son dernier sacre dans la Botola, le Raja de Casablanca à une chance d’ajouter un douzième titre de champion du Maroc à son palmarès et ravir les millions de ses supporters qui attendent ce moment depuis des années, ce dimanche, face à l’AS FAR, que l’équipe reçoit au complexe Mohammed V.

Toutefois, pour pouvoir soulever le bouclier de la Botola, les Aigles verts devront se défaire de militaires en très grande en forme en cette fin d’exercice.

Ainsi, les coéquipiers de Mouhcine Metouali auront une énorme pression lors de ce clasico qui s’annonce enflammé, d’autant plus que l’équipe devrait pâtir de l’absence de plusieurs cadres, notamment le duo congolais Fabrice Ngoma et Ben Malango, tous deux convoqués en sélection de RD Congo, en plus des absences de Abderrahim Chakir, Sanad El Ouarfli, Omar Boutayeb et Abdeljalil Jbira, tous blessés, et Hamid Ahaddad, suspendu. Un véritable casse-tête pour l’entraîneur des Verts, Jamal Sellami, qui devra trouver la bonne parade pour battre les militaires.

Le Raja de Casablanca a besoin d’un succès face à l’AS FAR pour s’assurer de finir champion du Maroc. Cependant, la mission des Verts ne sera pas de tout repos face à des Militaires qui comptent bien s’imposer face aux Casablancais.

“Nous comptons confirmer notre supériorité cette saison face au Raja (victoire à l’aller 1-0, ndlr)”, nous a déclaré l’entraîneur du club de la capitale Abderrahim Talib.

Le technicien qui s’est dit satisfait du rendement de son équipe tout au long de la saison, cherche les trois points pour s’assure la 5e place au classement.

“C’est un match important pour le Raja, mais nous aussi. Pour disputer la Coupe arabe la saison prochaine, nous devons finir à la 5e position. Mais nous préparons sereinement cette rencontre, sans aucune pression”, ajoute Talib.
Le WAC tenté de reproduire le scénario de la saison 2009-2010
Pur hasard du calendrier ou simple coïncidence, cette fin d’exercice 2019-2020 ressemble à s’y méprendre à celle de 2009-2010. Si les circonstances ne sont pas les mêmes, la configuration est pourtant identique à celle d’il y a dix ans.

En effet, le deux club casablancais, prétendants au titre, se retrouvent dans les mêmes rangs au tableau et face aux mêmes équipes, en l’occurrence, le FUS pour le WAC et l’AS FAR pour le Raja.

Et comme en 2010, le Raja comme le WAC ont besoin d’une victoire pour décrocher le titre. Les Rouges, qui sont à seulement un point du Raja, devraient tenter de reproduire le scénario de la saison 2010 en ramenant la victoire de la pelouse du FUS pour doubler les verts et s’adjuger le titre.
Depuis la dernière victoire face au Rapide Oued Zem, l’entraîneur du WAC, Miguel Angel Gamondi, a intensifié les séances d’entraînement pour préparer son match contre le FUS. Cela dit, le technicien espagnol devra composer avec les absences, notamment celle de l’attaquant Francis Kazadi, convoqué en sélection de RD Congo.

L’autre match à suivre dimanche, est celui de la Renaissance de Berkane contre l’Olympic de Safi. Si sur le papier un sacre des Oranges reste peu probable, l’équipe, toujours en course, devrait tenter le coup et essayer de doubler les formations casablancaises.

SourceMAP/LDA