Badou Zaki, ancien patron des Lions de l'Atlas

A peine installé en tant que Coordinateur technique, Badou Zaki a mis son armure pour partir en bataille contre les cadres étrangers de la DTN.

La bataille fait rage en les deux clans qui se sont formés au sein de la Direction technique nationale (DTN). Lors d’une réunion à la Fédération royale marocaine de football, une dispute aurait éclaté entre Badou Zaki et Simon Jennings.

Ce dernier, qui occupe le poste d’adjoint de Roberts, aurait demandé à l’illustre Badou Zaki de se présenter à l’assemblée. Une “grave insulte” pour le cadre marocain qui a rétorqué sur un ton musclé : “Si tu es au Maroc sans savoir qui je suis, alors tu ne mérites pas de t’occuper de la formation dans un pays dont tu ne connais ni ses joueurs ni ses cadres“.

Le ton aurait monté et pour peu les deux clans allaient en venir au main. Une situation qui révèle le degré de complexité opérationnelle avec laquelle le gallois Osian Robert va devoir opérer au sein de sa DTN. 

Badou Zaki, Rachid Taoussi et Fathi Jamal ont finalement débarqué au sein de la DTN et visiblement, ils ont arrivés pour régler leurs comptes et empêcher le gallois de contrôler les cadres nationaux sous sa tutelle.

Suite à ce premier incident qui en annonce d’autres, le directeur financier et administratif de la FRMF, Jelloul Ainouch, a demandé à Roberts et son équipe de quitter la salle de réunion afin qu’il puisse calmer un Badou Zaki “hors contrôle”.