Vahid Halilhodzic

Le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodzic refuserait toute médiation dans son différend avec son vice-capitaine, Hakim Ziyech.

Sa prochaine liste pour la double confrontation contre la Guinée Bissau prévue les 6 et 10 octobre prochain, sera publiée fin septembre. Et tout porte à croire qu’elle ne comportera pas le nom de Hakim Ziyech, pour deux raisons. Vahid campera sur sa décision et Ziyech aurait décidé de ne plus porter le maillot national tant que le bosnien est à la tête de la sélection nationale.

Selon le bruit qui court, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) ne souhaite pas intervenir. Elle préférerait laisser son sélectionneur gérer la situation à sa manière.

Pour combien de temps ?

Que Vahid et la FRMF profitent encore de l’absence du 12è Homme de la scène footballistique marocaine. Pour l’instant, la prise de bec entre Vahid et Ziyech ne porte pas atteinte à l’équilibre. Mais pour combien de temps ? Les matchs ne se joueront pas indéfiniment à huis clos, en l’absence des supporters et de la pression qu’ils exercent.

A cause du huis clos, ses détracteurs ne peuvent pas jouer la carte de la lourde pression que le 12è Homme peut exercer au moment voulu. Rappelons-nous des slogans scandant “Cha3b yourid Ziyech…”, des jets de bouteilles, des sifflets et du soutien à l’adversaire lorsque les Lions trébuchent à domicile.

Actuellement, Vahid Halilhodzic peut tout se permettre sans subir ces slogans hostiles à l’origine de bien des départs et humiliations. Il peut écarter plusieurs bons éléments de la tanière, comme Hakim Ziyech, Amine Harit ou encore Noussair Mazraoui, sans subir la foudre de leurs fans.

Son prédécesseur, Hervé Renard en sait quelque chose. Il a été hué et son équipe sifflée jusqu’au retour sur tapis rouge de Hakim Ziyech.