Image lionsdelatlas par défaut

Pendant que Mustapha El-Haddaoui se fait du blé et fructifie sa société familiale en organisant des tournois internationaux de Beach-Soccer ou en détournant une bonne partie de la dotation FIFPro (200. 000€/an), son Lion de l’Atlas, EL-Mehdi Maache, peine à trouver un travail convenable qui lui permet de vivre dignement tout en pratiquant sa passion.

Cet international Marocain, qui a défendu les couleurs du Beach Soccer cher à l’indéboulonnable El-Haddaoui mais abandonné à son sort par celui qui profite de son talent, a été contraint de prendre n’importe quel travail pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. El-Mehdi Maache travaille comme agent d’Entretien urbain, le joueur de BS Casablanca se lève à 5 heure du matin pour nettoyer les rues (et les plages !) Casablancaises en ramassant ordures, mégots et feuilles mortes.