Image lionsdelatlas par défaut

C’est donc officiel depuis 24h!! La Confédération Africaine de Football a refusé de donner suite à la demande du Maroc de reporter la CAN 2015 pour raisons sanitaires, et de ce fait, lui retire l’organisation tout en la disqualifiant de la compétition.

Tout commence le 10 Octobre dernier quand le Maroc fait une demande officielle pour reporter la CAN 2015 de quelques mois, ou même d’une année pour la jouer exceptionnellement en 2016. Raison évoquée? Le virus Ebola qui se propage et qui a fait plus de 5000 morts en quelques mois, essentiellement en Afrique de l’Ouest . Oui mais voilà, tout est relatif dans la vie pour nos pseudos responsables africains, quitte à mettre des vies en danger!!

Un cas de force majeure sanitaire? Pas aux yeux des responsables africains

Par définition, un cas de force majeure est un “événement extérieur, imprévisible et insurmontable&raquo qui rend impossible l’exécution d’une obligation ou permet de retarder sans pénalité son exécution. Peut-on considérer ce virus comme événement extérieur? Oui!! Insurmontable? Actuellement Oui !! Imprévisible? 3 fois Oui!! Ou sinon faites le savoir si vous aviez entendu parler de ce virus avant l’attribution de la CAN 2015 au Maroc!!

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) “ne recommandepas&raquo forcément l’annulation des rassemblements de masse, tout en reconnaissant que “ce sont des décisions délicates qui doivent être prises au cas par cas&raquo . Trés rassurant Messieurs quand on sait qu’une compétition continentale peut pousser des milliers de personnes à se déplacer. Quelle raison a donc poussé ces responsables à prendre un risque inutile quand on aurait pu jouer sans probléme en 2016? Une autre CAN déjà prévue en 2017? Rappelez-vous que la CAF a déjà organisé 2 compétitions en 2 ans entre 2012 et 2013 pour d’autres raisons!!

Que fait-on des supporters qui veulent se déplacer?

Nos confréres d’Eurosport France se sont empressés d’analyser la situation pour affirmer que le Maroc n’avait pas à craindre l’arrivée massive de supporters venus de pays touchés par Ebola, car je cite, “traditionnellement, la CAN n’attire que très peu de fans venus de l’étranger, en raison du manque de moyens&raquo. Ont-ils des chiffres concrets à avancer? Pensent-ils que le virus ne se propage que si un grand nombre de contaminés est présent au même endroit au même moment? Doit-on rappeler que les autorités sanitaires fran&ccedilaises isolent un patient dés qu’il a un peu de fiévre et qu’il revient d’Afrique? Sachez Messieurs que tout un pays s’inquiéte logiquement dés qu’UN SEUL et unique cas d’Ebola fait surface. Comment des supporters par milliers pourraient donc réagir si un cas apparait pendant la compétition? La jouer à huis clos? Nous ne mettons l’accent encore une fois que sur le risque, totalement inutile, d’organiser une compétition continentale qui aurait pu être décalé sans probléme!!

On disqualifie les pays d’Afrique de l’Ouest?

Sur le site de la CAF, nous pouvons lire que “des trois pays dans lesquels l’épidémie sévit largement, seule la Guinée conserve une chance de qualification&raquo pour la phase finale de Janvier prochain. La décision de la CAF aurait-elle été différente si le Libéria et la Sierra Leone étaient qualifiés? Peut-être que ces “responsables&raquo demanderont à la Guinée, si elle se qualifie, de ne présenter qu’une équipe composée exclusivement de joueurs évoluant en dehors du continent.

Des intérêts financiers qui passent avant tout!!

Constant Omari, membre exécutif de la CAF avait déclaré dans une interview accordée à RFI: “Ce qui est s&ucircr et certain au jour d’aujourd’hui, c’est qu’il n’est pas question de reporter cette compétition. [. ] Sur les plans sportif, marketing et financier, sur le plan même de l’existence de la CAF, nous avons développé un argumentaire suffisant pour justifier que cette compétition n’ait jamais été reportée depuis 1957. Il en va de la survie même de la Confédération africaine de football. &raquo. En quoi ce report (d&ucirc à un risque sanitaire encore une fois) aurait eu des répercussions sur le plan sportif? Comprenez par-là que la CAF priorise simplement son intérêt financier avant toute chose.

Les responsables veulent nous faire croire qu’il en va de l’existence même de la CAF de respecter le calendrier international élaboré par la FIFA sans y apporter une quelconque modification. Nous rappelons tout de même que l’organisation africaine a décidé de faire jouer cette compétition deux années de suites en 2012 et 2013 pour passer aux années impaires, alors qu’elle aurait pu supprimer une édition pour protéger l’intérêt des joueurs professionnels qui ont du mal à se faire libérer en janvier par leurs clubs respectifs.

Afin de servir leurs intérêts financiers, les pseudos responsables avaient donc organisé deux éditions coup sur coup . pour ce même intérêt financier, ces mêmes responsables ne veulent en aucun cas reporter une compétition qui peut s’avérer dangereuse sur le plan humain. Bien que l’on soit privé de notre CAN, j’ose espérer qu’aucun souci sanitaire ne sera à déplorer. Dans le cas contraire, ces dirigeants, irresponsables, ne pourraient s’en prendre qu’à eux-mêmes.

“Existe-t-il pour l’homme un bien plus précieux que la Santé?&raquo . Certains répondent par l’affirmative à une question o combien rhétorique de Socrate qui se retourne dans sa tombe !!