Image lionsdelatlas par défaut

Suite à la décision de la CAF de retirer l’organisation de la CAN 2015 au Maroc qui avait demandé le report de la compétition à cause du virus Ebola, le coordonnateur de la lutte anti-Ebola entre la France et l’Afrique, Jean-Fran&ccedilois Delfraissy a qualifié la position du Maroc de “raisonnable&raquo. “Une bonne décision&raquo selon Mustapha Hadji.

Ainsi, le médecin représente un soutien de taille pour le Maroc. ” Les risques de transmission du virus Ebola existent. Je comprends donc leur volonté de vouloir reporter la date de cette compétition”, a-t-il dit dans un entretien publié jeudi par le quotidien fran&ccedilais ” Aujourd’hui en France”, notant qu'”en termes de santé publique, la position du Maroc est raisonnable”. Il a également insisté sur la proximité du Maroc des pays touchés. Selon lui, ce facteur de risque n’est pas à prendre à la légére car “nous sommes dans une période compliquée&raquo. Le médecin fran&ccedilais a expliqué que ” tout rassemblement de populations venant de divers pays favorise forcément la propagation du virus par des personnes en phase d’incubation silencieuse, faisant observer qu’une compétition internationale de football est synonyme de mouvements d’équipes et de délégations sans parler des déplacements de supporters&raquo. Il a tenu à indiquer que la décision du Royaume chérifien était “raisonnable&raquo et conclue que “cette compétition ne doit pas avoir lieu en 2015”.

Mercredi, dans la même lignée que le médecin fran&ccedilais, le sélectionneur-adjoint du Maroc et ancien joueur vedette de la sélection Mustapha Hadji, a estimé que le royaume avait pris la bonne décision en sollicitant co&ucircte que co&ucircte un report de la CAN-2015. “La santé du peuple passe avant tout. Le gouvernement a très bien fait. Aujourd’hui, on n’a pas la possibilité de s’opposer à ce virus, on a été très honnêtes, c’est très bien”, a déclaré M. Hadji, interrogé sur Atlantic radio.

Pour couronner le tout, selon Aujourd’hui Le Maroc, l’ancien ministre fran&ccedilais Jean-Louis Borloo aurait déclarée que “la Confédération africaine de football (CAF) est une organisation délictueuse et délinquante” et “appelle à une enquête internationale sur cette Confédération”. Nous n’en dirons pas moins.

De son coté, la CAF, qui, par le biais d’un de ses représentants, s’était dite ferme sur sa position face au Maroc, vient de mettre fin à ce feuilleton en attribuant l’organisation de la CAN 2015 à la Guinée-Equatoriale. La nouvelle a été annoncé par le biais d’un communiqué publié sur le site de la CAF:

“Suite à des échanges fraternels et fructueux (avec le Président de la CAF M. Issa Hayatou), le Chef de l’Etat Equato-guinéen (M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo), a donné son accord pour l’organisation de la compétition du 17 janvier au 8 février 2015. Par conséquent, le Comité Exécutif de la CAF confirme que la Coupe d’Afrique des Nations Orange 2015 aura lieu en Guinée équatoriale aux dates arrêtées, et que l’équipe nationale de Guinée équatoriale est qualifiée pour le tournoi final en tant que représentante du pays hote. &raquo