Image lionsdelatlas par défaut

Le Marocain Mouhssine Lahsaini a remporté dimanche à Ouagadougou le 28e tour cycliste international du Burkina Faso, dénommé Tour du Faso. Ce succès n’a rien de surprenant. Le coureur marocain avait annoncé les couleurs en s’emparant du maillot jaune de leader dès la deuxième étape en s’imposant en 3h 36 mn31s, soit une vitesse moyenne de 41km/h.

Lahsaini succède au Burkinabé Abdoul Aziz Nikièma. Ainsi, le Maroc signe-t-il, sa 5è victoire africaine consécutive et sa 4e victoire dans la compétition, après 2002, 2007 et 2009. Ce qui est synonyme de suprématie au niveau continental dans cette discipline. C’est toutefois le Burkinabé Rasmané Ouédraogo qui a remporté la 10e et dernière étape courue dimanche sur une distance de 123,900km entre Korsimoro et Ouagadougou avec un circuit de 51 km à l’intérieur de la capitale. Il a parcouru cette distance en 2h 52 min 57 sec avec une vitesse moyenne horaire de 42,984km/h. Le maillot vert du classement aux points a été décroché par l’Erythréen Michael Habtom. S’agissant des Ivoiriens, ils n’ont pas été à la hauteur des attentes. Bassirou Konté et ses équipiers étaient très attendus. Mais, durant le Tour, ils auront été l’ombre d’eux-mêmes. Seule note de consolation, Hamidou Sankara s’est emparé de «l’écharpe fair-play», prix de l’ambassade de France, à l’issue de la 5e étape. Ensuite, il s’est classé 3e à la 9è étape.