Walid Regragui

Armé de son parcours réalisé au Qatar, le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui fait la tournée des médias français pour expliquer son projet pour la tanière et ses objectifs avec les Lions de l’Atlas.

Pour continuer de faire briller les Lions de l’Atlas, Walid Regragui compte bien exploiter le travail des clubs formateurs en Europe pour dénicher des nouveaux talents binationaux. En d’autres termes, il poursuivra la politique du racolage à travers une tournée qui devra le mener en France, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Italie,…

Elle (FRMF) s’est penchée depuis longtemps sur les binationaux avec des scouts dans chaque pays. On essaye de prendre contact avec les jeunes pour les sensibiliser, pas pour imposer un choix, mais pour les accompagner. On les connaît tous. Ma politique est claire, c’est le choix du cœur qui compte, pas un projet individuel. Donc, il est important de se positionner tôt. À 15 ans, c’est jeune mais ensuite quand tu es pro, que tu t’es imposé, tu sais“, a lancé le sélectionneur national.

Tu évolues pour la France comme (Adil) Rami ou pour la Belgique comme (Marouane) Fellaini et je suis ton premier supporter. J’ai aimé (Mattéo) Guendouzi, il a choisi la France, c’est clair et bravo à lui, mais ceux qui jouent sur l’ambiguïté ne seront bons ni pour la France, ni pour le Maroc“, explique t-il à l’Equipe. “Celui qui vient par dépit ne respectera pas trop la sélection Si tu choisis le Maroc, tu passes dans le processus comme Hakimi, Ziyech (erreur car Ziyech n’a pas joué avec les Lionceaux), tu vas en sélection de jeunes.”

Aucune place garantie

Et donner un exemple significatif et juste : “El Khannouss par exemple avait la possibilité de faire la Coupe du monde avec la Belgique. Je lui avais dit : Tu vas aller en moins de 23 ans et on verra après la Coupe du monde pour les A. Il a accepté. C’était donc le choix du coeur. À l’arrivée, il a fait le Mondial. Personne ne pourra me faire de chantage, on ne joue pas avec l’amour du maillot. Et si tu choisis le Maroc, je ne garantis rien. Seulement d’appartenir à une sélection ambitieuse avec des top joueurs. Et qui a plein de choses à réussir à l’avenir», a ajouté le sélectionneur marocain.

Evoquant ses objectifs et ambitions, Walid Regragui a indiqué que “l’objectif, c’est de gagner la CAN en Côte d’Ivoire (janvier – février 2024). On se doit de mettre des objectifs élevés. On était une équipe qui se satisfaisait trop vite d’un 8e de finale.”

“Il faut des résultats. Je viens pour gagner, sinon je laisse la place à un autre, je dois montrer l’exemple. Et le prochain sélectionneur saura qu’il y a des objectifs élevés. Il faut faire entrer l’ADN de la gagne dans cette sélection”, a ajouté le patron des Lions de l’Atlas.