Patrice-Beaumelle-FRMF

Un temps nommé entraîneur des U23, éliminés de la course à la CAN, Patrice Beaumelle est depuis sans poste, alors que son contrat court jusqu’en 2021.

Il ne figure plus dans l’organigramme de la direction technique. Osian Roberts ne l’a pas retenu dans sa nouvelle équipe de travail. Idem pour Vahid Halilhodzic qui a choisi Landry Chauvin comme entraîneur adjoint.

Un temps pressenti au poste d’entraîneur adjoint de Vahid Halilhodzic, Patrice Beaumelle est finalement écarté. Le technicien franco-bosnien lui a préféré Landry Chauvin. Du coup, l’ancien bras droit d’Hervé Renard, qui n’a pas été retenu par le directeur technique Osian Roberts, devient un employé fantôme. Le technicien français, lié à la FRMF jusqu’en 2021, reçoit ses émoluments sans avoir aucune tâche spéciale. En d’autres termes, c’est un chômeur de luxe.
Une source au sein de la FRMF a qualifié le cas Beaumelle «de caillou dans la chaussure de Fouzi Lekjaa». Cette métaphore sied bien à la situation actuelle de l’ancien protégé d’Hervé Renard. La FRMF ne sait pas, d’ailleurs, quoi faire de l’ancien adjoint de Renard qui percevrait un salaire de 550. 000 DH par mois. Si on fait les calculs, la FRMF devrait lui verser un pactole de près 20 millions de DH d’ici la fin de son contrat, à moins que les deux parties parviennent à un accord à l’amiable.

SourceMAP