Image lionsdelatlas par défaut

Comme une page qui se tourne, des trois entraîneurs des équipes de jeunes, Abdelatif Jrindou U17, Abdellah El Idrissi U20 et Hassan Benabicha U23, il ne reste plus personne en place. Aucun des trois n’a survécu au grand coup de balai donné par le directeur technique national, Nasser Larguet.

Ce dernier devra dévoiler demain mardi la nouvelle stratégie de la direction technique et ses objectifs pour la période2015-2017. Il profitera également de cette sortie médiatique pour annoncer l’arrivée de Mustapha Madih et d’un technicien hollandais à la tête des équipes des U20 et U17. Après le départ de Hassan Benabicha, entraîneur des U23, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) devra officialiser demain mardi le départ de Abdellatif Jrindou (U17) et celui de Abdellah El Idrissi (U20). Un départ qui est tout sauf une surprise. Déjà dans un entretien accordé «au Matin”le 3 octobre dernier, le directeur technique national avait indiqué que les entraîneurs qui n’avaient pas réussi à réaliser de bons résultats sur le niveau continental seraient mis à la porte. «Pour répondre à votre question, concernant le cas de Hassan Benabicha ou demain El Idrissi et après-demain Jrindou ou d’autres entraîneurs, je dirais que ceux qui ont pu faire quelque chose sur le niveau africain, on peut continuer avec eux. Ceux qui n’ont rien fait sur le plan africain, je dis que, peut-être, et ça sera la décision du bureau fédéral, parce que moi je ne suis qu’un employé de la fédération, il peut y avoir un changement. Et ce n’est pas une honte de changer. Si moi je peux être utile dans un club et qu’un club veut que je le rejoigne, j’irai dans ce club. Pour moi, si on ne me gardait pas, je n’aurais pas un sentiment d’échec. L’essentiel est de laisser derrière moi quelque chose sur lequel on peut travailler à l’avenir. Ce qui m’importe le plus, c’est l’intérêt du football», avait-il indiqué. Et comme aucun des trois entraîneurs précités n’a réussi à qualifier son équipe aux phases finales d’une compétition continentale, leur sort a été vite scellé. Larguet, en place depuis seize mois, a dû patienter avant de prendre des décisions nécessaires pour remettre les équipes nationales de jeunes sur les rails. Madih et un Hollandais en renforts Pour pallier ces départs, la FRMF, sur recommandation de la DTN, a engagé deux entraîneurs. Il s’agit de Mustapha Madih et d’un technicien hollandais. Les deux hommes seront donc amenés à s’occuper respectivement des U20 et U17. En revanche, il n’y aura pas de coach pour les U23, puisque cette équipe ne sera sollicitée qu’en 2018. Et si tout se passe bien, c’est l’équipe des U20 actuelle qui passera en U23.