Mehdi Carcela

Mais que se passe-t-il entre Mehdi Carcela et ses responsables techniques ? En apparence, tout semble aller pour le mieux chez les Rouches mais l’absence répétée de l’international marocain intrigue de plus en plus.

En effet, la situation actuelle de Mehdi Carcela inquiète fortement les supporters liègeois même si le Standard de Selim Amallah a bien débuté la saison. Deux victoires et un nul en trois matchs mais pas la moindre minute disputé par le médian liégeois alors qu’il était présent sur le banc de remplaçants, et donc pas blessé. Des lors, on se demande pourquoi le Lion de l’Atlas est une nouvelle fois resté sur le banc dimanche contre Genk (0-0) alors que les liégeois manquaient de créativité et d’inspiration devant.

“Mehdi commence à retrouver ses sensations et nous aidera bientôt. La saison est longue et ne se résume pas à trois journées”, a expliqué son coach, Philippe Montanier visiblement pas très emballé par le style de jeu du marocain.

D’aucuns pensent que le club veut le pousser vers la sortie un an avant la fin de son contrat. Le fait de jouer à huis clos élimine la pression des supporters qui auraient d’office réclamé Mehdi à Sclessin. “Laisser Carcela sur le banc alors qu’il n’est pas blessé, c’est se tirer une balle dans le pied,” a glissé son ancien coéquipier Mémé Tchité. 

Mehdi n’est peut-être pas à 100%, mais bon, s’il est sur le banc, c’est qu’il est apte à jouer non ? Il est capable de faire la différence en une seule action. C’est bizarre quand même“, a confié Yoni Buyens à Walfoot.