Image lionsdelatlas par défaut

Tout le gratin du sport national était réuni, jeudi, au siége d’Atijariwafa bank à Casablanca, afin de débattre des moyens susceptibles de redémarrer la machine à fabriquer des champions au Maroc. Pendant plus de 2 heures, les participants ont énuméré les différentes lacunes et exposé leur modus operandi et leurs propositions pour une génération de grands sportifs.

C’est devant un parterre composé de personnalités du monde sportif et médiatique que s’est tenue, jeudi, au siége d’Atijariwafa bank à Casablanca une conférence-débat sur les moyens à mettre en place pour redémarrer la machine à fabriquer des champions au Maroc. Modérée par l’ex-président de l’Union africaine des journalistes sportifs, Belaid Bouimid, cette conférence a vu les intervenants se pencher sur les moyens à mettre en &oeliguvre pour redresser ce secteur vital. Dans une déclaration accordée au “Matin&raquo, l’ex-directeur technique de la Fédération royale marocaine d’athlétisme, Aziz Daouda, a mis l’accent sur l’importance du facteur humain dans la fabrication des champions: “Au Maroc, on a tendance à penser que l’on peut gérer l’activité sportive comme une entreprise sans tenir compte de l’apport humain. Malheureusement, on croit toujours que ce sont les institutions qui créent les champions, or c’est l’élément humain qui crée des champions et plus le Maroc investira dans l’humain plus on aura des sportifs de haut niveau&raquo.

Pour sa part, le directeur technique de la Fédération royale marocaine de football, Nasser Larguet, a exposé au “Matin&raquo la vision de la FRMF pour la mise à niveau du football national. “Notre objectif à la FRMF est de redorer le blason du football national dans un premier temps à l’échelle continentale. Nous avons concentré nos efforts dans la détection des jeunes talents dans les différentes régions du Royaume&raquo, a précisé Larguet. Présente parmi les invités de la conférence, la vice-présidente du comité international olympique, Nawal Moutawakil, a tenu à expliquer au “Matin&raquo son approche du redressement du sport national: “Il est très important de penser à une refonte totale du sport national et pour cela il faut que tous les acteurs reliés de prés ou de loin au sport prennent part à cette démarche&raquo.