Image lionsdelatlas par défaut

Décidément, la Fédération Ivoirienne de Football n’a toujours pas digéré le fait de ne pas avoir pu convaincre Hervé Renard de rester à la tête des éléphants aprés la CAN 2015 ni d’avoir pu le récupérer aprés la CAN 2017.

En effet, lors de la présentation du nouvel entraîneur de la Cote d’Ivoire, Marc Wilmots, le président de la FIF a taclé Henryk Kasperczak et Hervé Renard en déclarant:”En 1994, nous avons eu la meilleure équipe à la CAN en Tunisie et nous avons terminé troisiémes et quand nous sommes rentrès de Tunis, le président Bédié a demandé publiquement à Kasperczak de rester en Cote d’Ivoire. Il n’a pas accepté: il est parti. Le retour du Fran&ccedilais Hervé Renard est un fantasme évoqué réguliérement par la presse ivoirienne mais il a lui aussi manqué de respect à notre pays. En Cote d’Ivoire, on ne retient pas les gens malgré eux”.