Ce mardi, le comité de discipline et d’éthique saoudien a décidé de suspendre l’attaquant d’Al-Ittihad Abdul Razzaq Hamdallah pour une période de 4 mois, à compter de la date de la décision, et lui a infligé une amende de 300 000 riyals.

Entre-temps, le comité professionnel a décidé de suspendre Hamed Al-Balawi, directeur exécutif du football au club Al-Ittihad, pour une période de 6 mois, à compter de la date de la décision (2 août), et d’imposer une amende de 300 000 riyals.

Le club saoudien d’Al-Nasr a résilié le contrat du joueur le 23 novembre, si bien que l’attaquant marocain a déménagé à Al-Ittihad en décembre dernier.

Mais il s’est avéré que Hamed Al-Balawi, administrateur du club d’Al-Ittihad, avait incité Hamdallah à rompre le contrat avec Al-Nassr en septembre dernier, ce qui a poussé Al-Nassr à porter plainte contre Al-Ittihad et le joueur marocain.