Image lionsdelatlas par défaut

Abderrazak Hattab, double Champion d’Afrique Cécifoot, a été élu meilleur joueur du continent Africain de cette discipline sportive qui met à l’honneur les footballeurs non-voyants et malvoyants.

Auteur de 6 buts, l’attaquant Marocain termine également meilleur buteur de la compétition grace à son sens de buts, à sa performance athlétique et sa grande gestion de l’information

Joint par téléphone le temps d’un entretien, le Lion Abderrazak Hattab a accepté avec grand plaisir de répondre à nos questions, lui qui ne boude pas sa satisfaction à titre personnel « C’est vrai que je suis doublement heureux car non seulement on gagne le titre continental avec mes amis de la sélection mais je termine aussi meilleur joueur de cette compétitionLions de l’Atlas : Votre joie au coup de sifflet finale était émouvante ! Comment avez-vous vécu cette compétition ?
Abderrazak Hattab : En dépit des moyens insuffisants, notre sélection a malgré tout réussi à conserver son titre loin de nos terres grâce notamment à la volonté de nos joueurs et de notre encadrement. Nous avions à cœur de conserver notre titre pour offrir à notre pays ce ticket Africain pour les J. O de RIO, surtout que beaucoup ne croyez pas en nous.

Votre discipline dépend de la Fédération Royale Marocaine des Sports pour Personnes Handicapées. Avez-vous été soutenus dans votre parcours par le comité olympique ou par le ministère de la jeunesse et des sports ? Abderrazak Hattab : Contrairement aux autres nations Africaines qui se sont préparés pendant plusieurs mois, notre sélection n’a eu que 4 semaines de préparation et pour peu, nous allions rester au Maroc car personne ne croyait en notre qualification aux J. O de RIO. Il était même question d’annuler notre participation à la CAN. Nous étions quasiment livrés à nous-mêmes, nous n’avons reçu que 1800DH par joueur quelques jours avant notre départ pour le Cameroun.

Vous me dites 1800DH, c’est-à-dire +/- 180€ alors que vous êtes des Lions de l’Atlas qui représentent fièrement le Maroc contrairement à d’autres Lions ? Abderrazak Hattab : Khouya Saïd, nous ne pratiquons pas notre sport pour gagner de l’argent, nous demandons juste qu’on valorise notre discipline comme elle est valorisée dans d’autres pays comme la France ou le Brésil. Nous avons des jeunes joueurs bien plus talentueux que nous mais personne n’en prend soin. Par exemple, meme au niveau de la couverture médiatique, hormis votre site, rares sont les médias Marocains qui se sont intéressés à nous depuis le début de notre campagne Africaine contrairement aux médias étrangers qui s’intéressent à nos exploits et nous valorisent.

Votre discipline souffre donc de reconnaissance ?

Abderrazak Hattab : Elle souffre de beaucoup de manques mais nous ne demandons pas grand chose, juste du soutien, quelques moyens et une valorisation de notre discipline comme chez nos adversaires dans leur pays. D’autant que nous ramenons des titres et nous représentons dignement notre patrie dans les grandes compétitions internationales, comme nous l’avons fait lors du Mondial 2014 au Japon.

Comment votre victoire a été accueillie à votre retour au Maroc ?

Abderrazak Hattab : Pratiquement dans l’indifférence la plus totale. Nous avons été accueillis par un fonctionnaire du ministère de la jeunesse et des sports ainsi que par un responsable de notre fédération. Il a fallu que quelqu’un crie que nous étions les vainqueurs de la CAN Cécifoot pour que certains voyageurs viennent nous féliciter à notre sortie de l’Aéroport.

Que penses-tu des autres Lions de l’Atlas et aux moyens dont ils disposent avec les résultats catastrophiques qu’ils obtiennent ?

Abderrazak Hattab : (Rires) Certains ne connaissent même pas l’hymne nationale, on va les chercher très loin pour un résultat néant. Avec moins que rien, nous avons gagné deux titres Africains, joué un mondial et nous allons participer aux J. O de RIO. On ose espérer que cette fois-ci, nos responsables vont davantage croire en nous en nous octroyant 0. 0001 de ce qu’ils consacrent pour d’autres disciplines. Nous aimerions avoir les moyens nécessaires pour nous préparer comme il faut aux J. O de RIO.

Un dernier mot à nos Lecteurs
Abderrazak Hattab :Un tout grand merci pour votre soutien et votre intérêt. Nous espérons que nos responsables penront à nous fournir les moyens pour mieux vous représenter à RIO. Merci à Lionsdelatlas. net et Dima Maghrib.