Image lionsdelatlas par défaut

Lionsdelatlas. ma est parti à la rencontre de Fayçal Fajr, le jeune numéro 10 du Stade Malherbe de Caen, voici l’interview exclusive.

Lionsdelatlas. ma: Salam Fayçal, tout d’abord comment te sens-tu après cette longue saison?

Fayçal Fajr: Alhamdoullah je me sens bien physiquement, mentalement aussi. Je ne me sens pas usé par cette saison surtout qu’il y a eu la montée au bout.

LDA: Vous avez réussi à remonter en Ligue 1 après avoir fini 3ème, comment as-tu vécu ce moment avec ton club?

FF: En début de saison, c’était difficile, on alternait le bon et le moins bon. Mais en seconde partie de saison, on s’est remis en question, on s’est parlé et on a beaucoup travailler pour réussir à enchainer les bons résultats jusqu’à ce qu’on parvienne au podium et qu’on obtienne cette 3ème place.

LDA: A titre personnel tu as terminé meilleur passeur du championnat (15 passes décisives), que t’inspires cette distinction?

FF: Je ne pense pas trop à moi-même, je privilégie le collectif. Après à 2 mois de la fin de la saison, j’ai vu que j’étais bien placé au classement donc je me suis dit “pourquoi pas?” mais ce n’était pas quelque chose qui m’obsédait.  

LDA: La précision de tes coups de pied arrétés ont beaucoup aidés la meilleur attaque du championnat (65 buts), quel est ton secret?

FF: Je travail beaucoup sur ça depuis longtemps. Sans me vanter, j’ai toujours su que j’avais des qualités dans ce domaine et j’ai énormèment travaillé dessus. Le travail c’est ça le secret, je m’exerce toujours avant ou après les entrainements.

LDA: Niveau transfert, as-tu des contacts avec d’autres clubs ou comptes-tu rester en Normandie?

FF: J’ai des contacts avec des clubs de première division, mais pour l’instant je suis en vacance et je laisse mon agent s’en occuper. Je veux évoluer en première division, je suis également en discussion avec le Stade Malherbe de Caen qui souhaite me faire prolonger mon contrat.

LDA: Quel est le club qui te fait rêver?

FF: Je n’ai pas de club en Europe qui me fasse vraiment rêver, mais je suis fan du football espagnol. Ca parait étrange mais mon club qui me fait rêver depuis petit est le Raja de Casablanca. Ma famille du côté de ma mère vient de Casablanca et ce club m’a toujours attiré.

LDA: Tu as donc surement vu le dernier match face au MAT de Tétouan?

FF: Oui j’ai vu le match et je suis content de la victoire (5-0). J’ai suivi leur remonté jusqu’à la première place mais il reste encore un match et ce n’est pas facile d’aller gagner à Asfi.

LDA: As-tu suivi l’actualité de l’Equipe Nationale?

FF: Bien sur je suis tout les résultats. Depuis que je suis petit et que je suis le foot, j’était trop jeune en 94 mais je me souviens de la Coupe du Monde 98. Le Maroc c’est ton pays d’origine, j’ai toute ma famille là-bas.  

LDA: As-tu déjà été contacté par la Fédération?

FF: Non jamais, je n’ai eu aucun contact avec la fédération. Mais ça me tient à coeur d’intègrer la sélection et j’espère y parvenir un jour.

LDA: Penses-tu pouvoir y arriver bientôt et être au rendez-vous de la prochaine CAN qui aura lieu chez nous?

FF: J’espère bien, ça passe par de bonne prestation avec mon club et cet objectif me donne la force et l’énergie pour donner le meilleur de moi-même.

LDA: C’est tous le mal que l’on te souhaite, as-tu un mot à dire au lecteurs de LDA et aux supporters marocains?

FF: Je leur passe un grand Salam, qu’il continue de suivre l’actualité avec LDA qui fait du bon travail. Je leur dit aussi qu’on a tous ce qu’il faut pour remonter l’EN à un haut niveau et incha Allah le Maroc réalisera une grosse CAN