Image lionsdelatlas par défaut

Interrogé par le media qatari ” Al Watan ” sur sa non convocation avec les Lions de l’Atlas, l’international marocain d’Al Rayyane, Mohcine Metouali a répondu à la question en lançant dans sa réponse de graves accusations de corruption à l’encontre du sélectionneur national, Hervé Renard.

Alors qu’il était plus judicieux de ne pas réagir pour éviter les polémiques et rester concentré sur les objectifs, Hervé Renard a décidé de répondre à Metouali via les réseaux sociaux ouvrant ainsi la porte à toutes les mauvaises interprétations et polémiques à la veille d’une préparation importante pour la Coupe du Monde 2018. Ceci dit, Renard reste humain, le sélectionneur national, Hervé Renard a éprouvé le besoin de répondre rapidement aux propos tenus par Mohcine Metouali sous forme d’un communiqué dans lequel il a écrit :”Cela fait 10 ans maintenant que je suis en Afrique et aucun joueur ne peut affirmer avoir été sélectionné sans que cela ne tienne de ma seule responsabilité sportive. La corruption ne fait pas partie de mon vocabulaire ni de mes pratiques. Mon intégrité me suivra jusqu’àla fin de ma carrière, quelles qu’en soient les conséquences,” a précisé d’emblée le sélectionneur avant d’ajouter,”Parfois certains joueurs, ou leur entourage, s’expriment sous le coup de l’émotion, de la frustration, voire même du dépit. Mais là, si Mohcine Metouali a bien tenu les propos relatés par le magazine Qatari « AL WATAN “et repris par les médias marocains, ils sont non seulement outranciers mais aussi diffamatoires. Par ailleurs, il ne s’attaque pas uniquement à ma probité, mais insinue également que tous les joueurs que j’ai sélectionné sont des corrupteurs. Ceux-ci apprécieront, n’en doutons pas…” a-t-il poursuivi avant de conclure, ” L’orgueil ne peut tout excuser et mon nom ne peut être sali de la sorte sans réaction de ma part. Aussi, je me réserve le droit, après avis auprès de mes conseils, de poursuivre l’auteur de ces déclarations en justice. “Il ne fallait pas beaucoup à des confrères pour reprendre le communiqué avec des intitulés alimentant “le buzz” qui se forme autour des déclarations du sélectionneur Hervé Renard. C’est pourquoi, il convient de préciser que ce dernier n’a jamais annoncé avoir entamé des poursuites judiciaires à l’encontre du joueur mais “qu’il se réserve le droit de le faire après concertation”. En résumé si on s’en tient aux propos de notre entraîneur, aucune démarche judiciaire n’a été entamée contrairement à ce que plusieurs médias indiquent. Il est important pour le bien de l’équipe nationale de maintenir l’atmosphère et la concentration autour de la préparation à la coupe du monde.