Image lionsdelatlas par défaut

Jamal Sellami s’est présenté, cet après-midi, à la conférence de presse d’avant match du CHAN 2018 avec Nayef Aguerd. Le sélectionneur des Lions a parlé de la finale et du mérite de ses hommes. Il a aussi évoqué le cas d’Anas Zniti, fautif sur le but égalisateur de la Libye en demi-finale.

Lors de la conférence de presse qui précède la finale du CHAN (dimanche 19h), Jamal Sellami a tenu à rappeler que le Maroc n’a pas volé sa place, et que compte tenu du parcours, ses hommes méritent le sacre. “On s’est battu pour arriver là où nous sommes aujourd’hui. Ce n’était pas facile contrairement à ce que pensent certains. On eu un parcours de champion, on a marqué 12 buts pour en encaisser que 2. Notre place est méritée et nos hommes feront tout pour être sacrés champions d’Afrique“, a déclaré le sélectionneur, confiant, avant le choc face au Nigéria demain soir.

Sellami a aussi rassuré les médias et supporters marocains, concernant la forme actuelle des joueurs et les transferts de Bencharki (Al Hilal) et Jawad El Yamiq (Genoa). “Jawad et Achraf seront là demain, ce sont des joueurs importants pour l’équipe nationale et retrouveront leurs nouveau clubs dès lundi. Mais pour le moment, ils sont avec nous et essayeront de laisser un beau souvenir au public casablancais avant leur départ. D’ailleurs, tous les joueurs donneront leur maximum demain“, a ajouté l’ancien coach du FUS.

Pour finir, il a tenu à souligner l’apport de celui qui survole la compétition avec ses 8 buts, Ayoub El Kaabi: “Ayoub nous a mené en finale. Avec ces 8 buts en 5 matchs, on croirait qu’il n’est qu’un renard des surfaces qui attend la bonne occasion pour mettre le pied. Mais au fait, c’est un joueur généreux, qui fait du bien à ses coéquipiers, offre des solutions avec ses appels et il est surtout bien éduqué en gardant la tête sur les épaules“, a conclu le sélectionneur.

Nul doute que les yeux seront braqués sur l’attaquant de la RS Berkane demain soir. Il joue la finale de la compétition qu’il a survolée et il n’a déjà plus rien à prouver mais tout à gagner. Il a marqué à chaque fois qu’il a été titularisé (remplaçant face au Soudan), et une 6e bonne performance de rang, lui ouvrirait facilement les portes de la Russie l’été prochain. par Nassim Elkerf/360