Mohammed Boutasaa interviewé ce mercredi par le média De Telegraaf. L’interviewer a soulevé de nombreux points sur la carrière du kick-boxeur et sur la comparaison avec Badr Hari.

Champion du monde

Boutasaa a remporté le titre de champion du monde -67 kg en Enfusion la semaine passée suite à une victoire contre Khalid El Moukadam. Le marocain ne perd jamais, ayant à son actif 78 victoires d’affilée. Il déclare : “Ce n’est que le début. Je viens d’avoir vingt ans et mon corps est encore entrain de s’améliorer. Mon objectif est de monter de catégorie dans les 72 kg, tout en restant le meilleur.”

Jeunesse

Natif d’Amsterdam, son entraîneur le décrit : “J’ai appris à le connaître et à l’entraîner lorsqu’il avait neuf ans. Il a toujours eu ses deux pieds sur terre. Les seuls objectifs qu’il avait c’était de devenir le meilleur et donc champion du monde.”  Il poursuit : “On a très bien vu qu’avec lui, c’était possible. J’ai entraîné tellement de jeunes qui ont finit par dériver. Malheureusement, dans certains quartiers d’Amsterdam, c’est tellement facile de dériver.”

Comparaison de Mohammed Boutasaa avec Badr Hari

Le journaliste n’a pas hésité à faire des comparaisons, expliquant : “Tu me fais vraiment penser à un autre kick-boxeur : Badr Hari”. Boutasaa répond : “Badr Hari est un prodige. C’est quelqu’un de très grand. Et en ce moment, je suis un peu comme un prodige.”

Questionné sur les points en communs avec l’autre marocain, Badr Hari, Mohammed Boutasaa explique : “Oui, on a le même style, les mêmes ratios, les mêmes origines, la même ville natale, il y a juste le poids qui nous différencie. On dispose du même talent.” Il poursuit : “C’est vraiment quelqu’un que je respecte beaucoup. C’est un exemple pour tous les jeunes Marocains ici.”

Vidéo De Telegraaf (en néerlandais) :