Image lionsdelatlas par défaut

Les petites phrases qui rythment le football Marocain font souvent l’objet de déformation, de propos sortis de leur contexte. L’international Marocain, Mehdi Benatia, en sait quelque chose, le défenseur de l’AS Roma est furieux car quelques déclarations qu’il a accordées à nos confréres de “Telquel&raquo ont justement été sorties de leur contexte pour, à nouveau, alimenter ce débat stérile et sans fin qui oppose les pros Locaux aux pros-MRE.

Pour Mehdi Benatia, qui nous a joint par téléphone, les choses sont claires ” Il n’y a que des Lions de l’Atlas, aucune différence entre les joueurs internationaux qui évoluent dans la Botola Pro et les autres qui jouent à l’étranger. Nous sommes tous Marocains et nous voulons tous défendre les couleurs de notre pays. Je suis furieux car certains de mes propos ont été déformés, je tiens donc à préciser les choses. Certes, je suis franc et directe mais je n’aime pas qu’on déforme mes propos&raquo

Lions de l’Atlas : Malheureusement, ce débat envahi nos discussions depuis plusieurs années !! Et vous, les joueurs, vous avez une grande part de responsabilité dans ce débat, car certains pensent que leur place est acquise d’avance et sont donc adeptes du moindre effort, pour ne pas dire qu’ils viennent en touriste. D’un autre coté, nous avons des joueurs locaux qui feront le trajet à pied pour venir défendre les couleurs des Lions.

Mehdi Benatia: Tout &ccedila c’est exacte, je le répéte pour que les choses soient bien claires. Tout réside dans l’engagement et la motivation des joueurs, qu’ils soient de la botola ou d’ailleurs. Il faut donc arrêter de polémiquer avec des sujets qui nous devisent, surtout en ce moment avec les problémes qu’on connait.

Lions de l’Atlas: Vous auriez déclaré à nos amis de Telquel “si vous pensez gagner avec eux, je n’ai pas de probléme, je m’assois sur le banc avec plaisir. Oui, certains sont des joueurs de qualité, mais il y en a trop qui ne mordent pas dans le ballon à l’entraînement, on a parfois l’impression qu’ils sont juste contents d’être là&raquo.

Mehdi Benatia: Il faut que je remette mes propos dans leur contexte, ce que je voulais dire c’est que les joueurs de la Botola ont démontré qu’ils étaient capables de se transcender lors des grands rendez-vous, nous avons eu la preuve récemment avec le Raja. Il faut donc que ceux qui sont convoqués profitent de leur passage en sélection pour démontrer leur engagement, leur motivation et leurs qualités footballistiques. Il faut qu’ils cessent de nous voir comme une élite au dessus. Des joueurs comme Saidi ou Hafidi ont démontré leur qualité, ils n’ont rien à envier à ceux qui évoluent à l’étranger.

Lions de l’Atlas : Envier leur salaire, à part &ccedila, je ne vois pas quoi d’autre.

Mehdi Benatia : Justement, il faut qu’ils cessent d’être impressionnés par les grands noms qui jouent en Europe. Il faut qu’ils en finissent avec ce complexe et qu’ils abordent une convocation en équipe nationale comme le début d’un but à atteindre et non une fin en soi. Nous faisons tous partie de l’élite de notre football, nous devons tous avoir cette ambition d’être parmi les onze, aprés, c’est le terrain qui juge.

Lions de l’Atlas : Il faut admettre, Mehdi, que certains joueurs qui évoluent en Europe viennent en touriste. Nous n’avons pas l’impression qu’ils méritent leur place dans le top 11 des Lions. Un grand nom ne suffit pas en sélection.

Mehdi Benatia : Exactement, certains joueurs d’Europe ne se donnent pas à fond lorsqu’ils sont en stage avec la sélection, surtout s’ils ne sont pas s&ucircrs d’être titulaires, c’est quelque chose d’intolérable à ce niveau. Il m’arrive de secouer ceux qui trainent des pieds pendant les entrainements. Moi personnellement, je ne viens pas en sélection pour gagner ma place, je me mets à la disposition de mon pays, le Maroc. C’est en club que je me bats pour défendre ma place de titulaire car c’est avec le club que je gagne ma vie. En sélection, je suis au service du collectif et de mon pays, cela ne me pose aucun probléme de rester sur le banc si le sélectionneur estime qu’il n’a pas besoin de moi ou qu’il a meilleur que moi dans son effectif. Le plus important en sélection c’est la victoire de l’équipe nationale car nous représentons tous un même pays. C’est donc l’intérêt collectif qui prime. Maintenant c’est aux joueurs convoqués (tous les joueurs) de montrer au sélectionneur qu’ils sont non seulement très contents d’être là mais AUSSI et SURTOUT qu’ils en veulent et qu’ils veulent jouer. Il faut donc du sérieux et de la détermination.

Rédaction LDA