Fouzi_Lekjaa

Il faut rendre à Fouzi Lekjaâ ce qui appartient à Fouzi Lekjaâ. Non seulement le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) s’est fait élire membre du conseil de la Fifa, devenant le premier Marocain à siéger à ce poste, mais il a réussi en même temps un coup de maître.

Ce vendredi 12 mars à Rabat, l’Assemblée générale ordinaire de la Confédération Africaine de Football (CAF) a approuvé un amendement historique pour lequel Fouzi Lakjaâ s’est battu de longs mois.

Cet amendement décrète que “la Confédération africaine de football est ouverte à toutes candidatures d’associations nationales africaines comme représentants officiels gérant le football dans un pays reconnu comme État indépendant et membre de l’ONU.”

Auparavant, l’article 4 stipulait que “la Confédération africaine de football est ouverte à toutes candidatures d’associations nationales africaines comme représentants officiels gérant le football dans leurs pays respectifs.”

Autrement dit, le rêve algérien et le campagne de Kheireddine Zetchi pour faire admettre un jour une Fédération de football des Mourtazi9as sahraouis au sein de la CAF vient de s’évaporer, le reste à venir… Sans tambour ni trompette.

Et l’Algérie n’a rien pu y faire. Entre les mains de Fouzi Lekjaâ, la FRMF est ainsi devenue un puissant atout diplomatique pour le Maroc, tant au niveau continental qu’à l’échelle internationale. (Avec JeuneAfrique)