Yassine Bounou, gardien de but du Séville FC, a sauvé son équipe d’un nul face au Deportivo Alavés (1-2), en sortant un penalty à la 91e minute.

Une performance à laquelle il s’accoutume.

Yassine Bounou, gardien du Séville FC, a été un des héros du match contre le Deportivo Alavés (1-2, 19e journée de Liga), ce mardi 19 janvier, en sortant un penalty à la 91e minute.

C’est la deuxième fois qu’il réalise une telle prouesse, ce mois-ci, après le derby contre le Bétis (1-1), le 2 janvier.

Yassine Bounou , le dernier protagoniste de la soirée avec l’arrêt du penalty contre Joselu qui a offert les trois points au Seville FC , était très content à la fin du match.

Il a commenté cette performance au site officiel du club andalous:

“C’était un match difficile et nous avons continué dans le match malgré le nul . Nous avons la récompense du second but et ensuite de la souffrance, mais comprenant le jeu.
“Les pénalités sont un peu d’intuition et de détails. Cela a bien fonctionné , il faut continuer à penser que c’est une tâche qui fait partie du jeu et qu’il faut prendre en compte ce qui peut arriver. Quand on peut aider l’équipe”, a-t-il poursuivi.

Bounou a souligné que «nous sommes arrivés à ce match avec un changement d’entraîneur pour Alaves , vous savez à quoi vous attendre mais le changement génère toujours ce désir de plus en eux et au final nous avons très bien défendu. L’équipe a toujours montré qu’elle est compétitive dans tous les domaines, que ce soit le premier, le deuxième ou le deuxième B et nous continuerons dans cette ligne de prendre les matchs comme il se doit ».
” Je le dédie à mes coéquipiers, qui méritaient de gagner pour l’effort et ne méritaient pas de rentrer chez eux avec un résultat différent “, a conclu le gardien marocain. Âgé de 29 ans, celui que les Espagnols appelent “Bono” a encaissé 13 buts en 15 matchs de Liga depuis le début de la saison.