Yassine Benrahou fait encore des siennes

Remis d’une blessure au genou contractée lors d’un entrainement, Yassine Benrahou était de retour dimanche dernier à l’occasion du match amical contre Marseille.

Opposé à l’Olympique de Marseille au Stade des Costières, Nïmes Olympique a essuyé une courte défaite 1-0. Yassine Benrahou était bien de la partie et s’est illustré en fin de match à la suite d’une frappe repoussée par Steve Mandanda dans les pieds de Haris Duljevic qui rate l’égalisation.

Comme tout footballeur qui se respecte, Yassine Benrahou est heureux de reprendre la compétition comme il l’a confié à objectifgard. “Oui beaucoup. La compétition, c’est l’essence de ce sport. Mais au-delà des matches, l’ambiance des vestiaires, le bruit des crampons, tout ça rentre en compte. Même juste partir à l’hôtel et porter les équipements du club, cela me manque.”

Interrogé sur son choix de sélection si par chance il devient sélectionnable, Yassine a de nouveau répété qu’on peut lire beaucoup de choses sur internet, “mais pour l’instant je me concentre sur mon club. Ce qui est certain, c’est que si je ne suis pas bon sur le terrain, personne ne me sélectionnera. J’ai trois nationalités, française, algérienne et marocaine. Quand un sélectionneur m’appellera, on verra“.

En tout cas, pour rejoindre la tanière, il ne suffit plus de jouer en Ligue 1, il faut aussi montrer son envie de défendre nos couleurs. Hamdoulillah, la tanière ne connait pas la crise au milieu de terrain, elle a ce qu’il faut. Et pour l’avenir, elle pourrait privilégier les binationaux tels Imran Louza ou encore Mohamed Taabouni moins indécis que les tri-nationaux.