Hamdallah

Ce vendredi, les Lions de l’Atlas de Walid Regragui ont procédé aux derniers réglages à Barcelone avant d’affronter le Chili en amical dans le cadre des préparatifs pour la Coupe du monde Qatar 2022. 

En conférence de presse d’avant ce match, le nouveau patron des Lions de l’Atlas a été interrogé sur l’absence de L’wazo rar, Abderrazak Hamdallah. Il a répondu : “J’ai entendu ce qu’il a dit dans la presse”, a répondu Walid Regragui.

Pour lui, son autre but est de garder une bonne ambiance dans le vestiaire. “Le vestiaire est important. Ce n’est pas facile d’avoir sa place dans le onze Le Maroc reste au-dessus de tout le monde. Ceux qui ne vont pas jouer doivent comprendre qu’ils ont aussi un rôle à jouer“.

Et d’ajouter “personne, y compris moi, n’est en-dessus du Maroc. Par contre j’ai des choix à faire, et c’est à moi de choisir qui sera dans le onze de départ et qui ne le sera pas. Ceux qui seront sur le banc de touche devront également comprendre qu’ils ont un rôle à jouer.”

Sur le cas Hamdallah. le sélectionneur des Lions de l’Atlas a précisé que “mes propos ont été mal interprétés par la presse. Je ne laisserai personne me faire subir une pression. Hamdallah est comme tous les autres joueurs. Je ne le laisserai jamais de côté. J’ai entendu ce qu’il a dit dans la presse. S’il continue de marquer, de bien jouer, et d’allumer le feu, il aura sa place. Qu’il marque beaucoup de buts.”