Écarté du groupe des Lions de l’Atlas, Younès Belhanda a trouvé en Mustapha Hadji un bon avocat pour réintégrer la sélection. Pour ce faire, l’international marocain devrait faire profil bas.

L’entraîneur adjoint des Lions de l’Atlas, Mustapha Hadji, tente une réconciliation entre le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, et l’international Younès Belhanda, pour permettre à ce dernier de revenir en sélection.

Younes Belhanda, qui connaît des hauts et des bas avec son club turc du Galatasaray, n’a pas été utilisé par Vahid depuis son arrivée à la tête des Lions de l’Atlas. En effet, l’entraîneur bosnien ne tolère pas dans son effectif des joueurs qui ont des frasques extra-sportives dans leur club de service.

Cependant, Belhanda est revenu en force avec son club. Il compte ainsi huit buts, deux assists et une maîtrise du milieu de terrain. Ce qui a laissé convaincre Mustapha Hadji de l’utilité d’une médiation pour inciter Vahid à réintégrer le milieu offensif.Il en ressort également que le retour de Belhanda en sélection est conditionné par sa capacité à accepter de rester sur le banc et de ne pas s’immiscer dans les affaires et les choix du sélectionneur.

Nul ne peut nier l’apport de Belhanda avec les Lions de l’Atlas, grâce à ses capacités athlétiques et sa maîtrise du milieu du terrain. Des qualités qu’il a démontrées lors de la campagne de qualification à la Coupe du monde en Russie (2018).Mais la brouille entre Vahid et Belhanda est née lorsque ce dernier a publié certains commentaires sur un joueur de la sélection. Un comportement que Vahid exècre et le pousse à éliminer systématiquement de sa liste le joueur responsable de ce genre de comportements.

SourceMAP/LDA