Vahid Halilhodzic

Rien n’a filtré sur le contenu de la réunion qui s’est tenue ce lundi 9 mai au complexe Mohammed VI de football entre Fouzi Lekjaa, Vahid Halilhodzic en présence de leurs avocats respectifs. Mais d’après certaines rumeurs, il semblerait que les choses auraient évolué en faveur du maintien du bosnien.

Cette information est à prendre avec toute la prudence qui s’impose puisqu’elle est proche d’un souhait inavoué que de réelles confidences. D’après ce qui se raconte, chose que notre rédaction n’a pas pu vérifier, les deux partis se seraient entendus afin de continuer leur collaboration en dépit des divergences de point de vue.

Ce qui veut dire que la FRMF aurait alors mis au placard ses plans pour la succession du bosnien qui a du faire des concessions exceptionnelles pour garder son poste.

Retour forcé des bannis ?

Le président de la Fédération royale marocaine de Football a pour ligne de conduite de ne bannir aucun joueur marocain quelque soit la raison. Lekjaa souhaite faire de la sélection un lien avec le peuple et donc sélectionner tout joueur qui a le niveau et qui peut apporter une plus-value à la tanière.

Le maintien de Halilhosdzic signifie que ce dernier a mis beaucoup d’eau dans son vin pour acceper le retour des indésirables dans la tanière. Reste à savoir si ces mêmes bannis accepteront de revenir sous sa houlette alors qu’il y a quelques semaines, ils avaient éconduit et le sélectionneur et la sélection ! Nous sommes perplexes mais parfois, il y a des impondérables qui dictent les décisions les plus étranges mais aussi les plus farfelues.

Fin du débat ?

Au moment de boucler notre article, les choses n’en sont qu’aux supputations et aux souhaits. Aucune décision n’a été officiellement prise sur le sort réservé au sélectionneur actuel. La seule certitude, c’est qu’en l’absence d’annonce officielle, Vahid Halilhodzic demeure le sélectionneur des Lions de l’Atlas.

Ceci dit, notre rédaction est moins enclin à être catégorique quant à l’issue de la réunion de ce lundi. L’avenir du sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, reste incertain tant que la FRMF ne lui réitère pas publiquement sa confiance via un communiqué.

L’autre certitude est que le limogeage de Vahid Halilhodzic coûtera beaucoup d’argent à la FRMF de Fouzi Lekjaa, en déficit depuis quelques temps malgré les apparences. Le contrat de Vahid a été automatiquement prolongé après sa qualification au Mondial Qatar 2022. Il faudra donc négocier âprement pour minimiser ses indemnités de départ.

Pendant ce temps, le portugais André Villas-Boas, continue de faire du “tourisme” au Maroc et serait toujours non loin du Centre Sportif Mohammed VI à Maâmora.