Vahid Halilhodzic en conférence

Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a souligné qu'”il n’y a pas de place à l’excès de confiance” lors de la double confrontation face à la République centrafricaine.

Le sélectionneur national, a estimé que les choses sérieuses commencent avec ces deux rencontres qui “ne sont pas gagnées d’avance”, notant que la Centrafrique est connue pour sa combativité et son jeu agressif.
Il a souligné, à ce propos, qu’il ambitionne de mettre sur pieds une équipe nationale compétitive capable de concurrencer aux niveaux continental et mondial, relevant que chaque stage de préparation des Lions de l’Atlas est une occasion pour construire une équipe plus soudée.

L’entraineur de l’équipe nationale a affirmé qu’il cherche à mettre en place au sein du groupe une bonne qualité de jeu, une intensité et une accélération, relevant que la construction de l’équipe nationale pourrait être achevée en mars prochain.
Selon Halilhodzic, il est nécessaire de préparer un objectif, celui de se qualifier à la CAN et à la Coupe du Monde, estimant qu’il dispose d’un groupe concurrentiel capable de jouer avec rigueur et implication.
En ce qui se rapporte à la situation sanitaire au sein de l’équipe nationale, le coach national a indiqué que trois tests de Covid-19 sont prévus, avant d’enchaîner “c’est une période compliquée où on doit faire un travail énorme de vigilance et de contrôle”.
Les Lions de l’Atlas accueilleront les Fauves du Bas-Oubangui le 13 novembre au Complexe Sportif Mohammed V de Casablanca (20H00), avant de se déplacer, le 17 novembre, à Douala au Cameroun, pour retrouver le même adversaire pour le compte de la 4è journée. Le groupe E des éliminatoires comprend également le Burundi et la Mauritanie. Après les deux premières journées des éliminatoires, les Lions de l’Atlas sont leaders du groupe (4 pts, +3) suivis de la Mauritanie (4 pts, +2). La sélection Centrafricaine est troisième (3 pts, 0) devant le Burundi dernier du classement 0 pt