Hakim Ziyech

Chelsea pourrait être racheté par des Saoudiens. Le président du groupe Saudi Media, Mohamed Alkhereiji a fait une proposition pour reprendre le club anglais de Roman Abramovich, assure le média Goal.

Le groupe d’investissement saoudien a de grands projets pour Chelsea et veut reconstruire Stamford Bridge, investir dans le complexe d’entraînement de Cobham, franchir des étapes commerciales et prolonger les contrats expirant d’acteurs clés tels qu’Antonio Rudiger et Cesar Azpilicueta.

M. Alkhereiji a vécu au Royaume-Uni, où il a fréquenté la Cass Business School et travaillé pendant trois ans à la Deutsche Bank. Ses enfants sont des fans de Chelsea, ce qui explique pourquoi il tient tant à acquérir le club.

En plus d’être impliqué dans Al Nassr, Saudi Media travaille également avec Al Hilal, que Chelsea a affronté lors de la Coupe du monde des clubs le mois dernier.

Au moins dix groupes, dont le milliardaire anglais Nick Candy, et un groupe d’investissement dirigé par les hommes d’affaires Hansjorg Wyss et Todd Boehly, auraient tendu la main pour acheter Chelsea estimé à trois milliards. euros. Ce prix demandé a considérablement baissé en raison des circonstances et Saoudi Media serait l’une des parties qui souhaiterait profiter de la situation. 

Si Chelsea est repris par Saudi Media, le problème laissé par le sponsor principal Three semble immédiatement disparaître. Saudi Media est l’un des plus grands acteurs du marché publicitaire au Moyen-Orient et pense pouvoir conclure un accord de sponsoring meilleur et plus lucratif pour Chelsea que l’accord avec la marque de télécommunications. 

Three verse chaque année 47 millions d’euros en tant que sponsor de maillot de Chelsea, mais ne souhaite plus être associé au club et a donc décidé de rompre l’accord de principe sur une coopération plus longue.

À court terme, le Saoudien souhaite prolonger les contrats arrivant à expiration des principaux acteurs. En plus de Rüdiger et Azpilicueta, Andreas Christensen semble également partir en transfert gratuit, bien que le Danois soit sur le point de déménager à Barcelone.

Chelsea a exclu les “partis politiquement sensibles” des offres, et Saudi Media ne semble pas en faire partie. Contrairement, par exemple, aux propriétaires du Paris Saint-Germain (Qatar), de Manchester City (Émirats arabes unis) et de Newcastle United (Arabie saoudite), Saudi Media n’aurait aucun lien direct avec un dirigeant ou un gouvernement d’aucun pays.