Image lionsdelatlas par défaut

Aprés le grand départ en Allemagne samedi, la Grande Boucle faisait escale en Belgique ce dimanche, dans la Cité Ardente. C’est au sprint, malgré un finish à suspense, que Kittel s’est imposé, remportant ainsi la 2e étape du Tour de France.

Les 196 coureurs du Tour de France ont pris dimanche à 12h29 le départ de la 2e étape du Tour de France 2017 entre Düsseldorf (Allemagne) et Liége (Belgique).

Au départ fictif, peu aprés 12h00, le peloton a écouté l’hymne européen et la Marseillaise lançant véritablement l’épreuve aprés la premiére étape courue samedi sous forme d’un contre-la-montre. D’emblée, Taylor Phinney, Laurent Pichon, Thomas Boudat et Yoann Offredo se sont échappés

C’est le coureur de l’équipe Cannondale qui est passé en tête au sommet de la Cote, classée en 4e catégorie et premiére ascension de ce Tour 2017.

L’Américain a gagné le seul point en jeu et est devenu virtuellement le premier porteur du maillot à pois de meilleur grimpeur provisoire. Plus tard, Thomas Boudat a remporté le sprint intermédiaire à Mönchengladbach devant Taylor Phinney.

Le Français a empoché 20 points. En arrivant à Battice, une chute massive a ” animé” la course. Froome est notamment tombé au sol. Il s’agissait d’une chute à l’avant du peloton au ” rond-point des vaches”.

Alors que Froome avait des difficultés à se remettre de sa chute, Taylor Phinney sprintait et terminait premier au sommet de la cote d’Olne, de quoi ” assurer” son maillot à pois. Il poursuivait d’ailleurs son effort dans la descente, esseulé. Mais Yoann Offredo (Wanty Groupe Gobert) revenait sur lui. De quoi rêver de la victoire d’étape. Mais Offredo ne remportait que le prix de la combativité.