Image lionsdelatlas par défaut

Dans une interview accordée à Jeune Afrique, l’ancienne gloire des Lions Indomptables, Samuel Eto’o a été invité à donner son avis sur la gestion de la CAF, et donc sur le travail de son compatriote Issa Hayatou qui compte briguer un éniéme mandat à la tête de la CAF.

Pour Eto’o, “Issa Hayatou a beaucoup fait pour le football africain. Et je pense qu’il songe à sa propre succession, pour pérenniser le bon travail qu’il a abattu. En plus, aucune institution ne résiste aux lois des cycles et du changement. J’espére juste que ces changements pourront aider le football africain à évoluer, car c’est le plus important. Le développement de la CAN a permis d’améliorer les infrastructures, et c’est important. Mais les principaux bénéficiaires de ces changements doivent être les joueurs, surtout ceux évoluant en Afrique. La CAF est à un certain niveau de revenus financiers. Elle est respectée, au sein de la Fifa par exemple. Mais il faudrait apporter plus de fraîcheur pour ouvrir d’autres horizons. Sans nier ce qui a été fait. Ces changements pourraient prolonger et améliorer ce qui a été accompli. Regardez la Fifa : l’arrivée de Gianni Infantino à la présidence a reboosté l’innovation, sans faire tanguer l’institution. Tenter autre chose à la tête de la CAF n’est donc pas une mauvaise idée. “Concernant la probable candidature du Maroc pour l’organisation du Mondial 2016, Samuel Eto’o a déclaré qu’il la soutenait “Totalement ! Le Maroc, qui est un grand pays de football, à tous les atouts pour organiser un tel événement. Vous savez, ce qui manque parfois à l’Afrique, ce sont les projets. Il faut en avoir, même si on échoue ! Avoir des projets, avoir des rêves, c’est essentiel. Souvenez-vous en 2010 : beaucoup de personnes étaient sceptiques avant la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, et cela a été une vraie réussite. Le Maroc aura tout mon soutien s’il est candidat !”