Image lionsdelatlas par défaut

La course à la succession déjà lancée

Malgré l’absence de matchs officiels ces derniers mois, Madjer paie son bilan comptable qui ne plaide pas en sa faveur avec deux victoires, un match nul (finalement gagné sur tapis vert) et trois défaites consécutives (4 en prenant en compte la sélection A’). Auteur de choix parfois déroutants, le technicien ne semblait plus avoir le soutien de la majeure partie de son groupe, qui doutait de ses méthodes. Madjer était aussi en froid avec Raïs M’Bolhi et Sofiane Feghouli, longtemps zappés et dont les retours en juin ont été avortés, et plus récemment avec Riyad Mahrez et Saphir Taïder. De son côté, le public algérien avait clairement pris position en réclamant le retour de Vahid Halilhodžić à l’occasion du dernier match à domicile. En guerre ouverte avec les médias qu’il accusait de “machination” et lâché par la plupart des dirigeants, le sélectionneur conservait le soutien de façade de la FAF. Mais sous la pression, l’instance a préféré arrêter les frais et mettre un terme à ce 3e passage de l’ancien buteur sur le banc de la sélection. De son côté, la presse ne s’est pas gênée pour relayer depuis plusieurs semaines le nom des favoris supposés à sa succession. “L’heureux élu” devrait être nommé avant la reprise des éliminatoires de la CAN 2019 en septembre contre la Gambie.   Le président de la Fédération Algérienne de Football, Kheïreddine Zetchi:a annoncé la liste des entraîneurs qui pourraient succéder à Madjer ” Trois entraîneurs pour succéder à Rabah Madjer qui  sont: le bosnien Vahid Halilhodžić, le français Hervé Renard, et le portugais Carlos Queiroz.