Adil Ramzi et Mohamed Ihattaren

Le Mohamed Ihattaren de l’avant Covid n’est plus le même après ! Il y a un an, toute la Hollande se targuait d’avoir pu convaincre son talent “néerlandais”, aujourd’hui, on se demande si les choses se passeront bien pour le “marocain”.

L’attaquant a récemment reçu une sanction disciplinaire du PSV et il est peu probable que le talent de dix-neuf ans signe un nouveau contrat avec son club formateur. Selon Aad De Mos, le PSV gâte trop ses joueurs d’origine marocaine qu’il forme au sein de son académie. “Il y avait beaucoup de garçons choyés là-bas au PSV pendant longtemps. Ihattaren en est devenue victime.

Les joueurs d’origine marocaine doivent être secoués durement…“, souligne De Mos. “Le contraire s’est produit au PSV. Ils ont été traités comme des princes“, ajoute il en poursuivant “Si Bakkali (Zakaria) a fait un bon match, il ne rentre pas avec le bus des joueurs, mais pourrait rentrer chez lui avec son père dans la voiture. Si Ihattaren se présente au club trop gros, il pourrait quand même aller aux tournois de jeunes. Bien sûr, vous ne cultivez jamais la discipline et la mentalité nécessaires au plus haut niveau de cette manière. Vous pouvez maintenant le voir à nouveau avec Ihattaren”

Et de conclure sur Ihattaren : “S’il ne change pas de comportement rapidement et qu’il continue de travailler avec son agent (Mino Raiola) qui ne lui montre pas de miroir, Ihattaren sera le prochain talent dont nous n’entendrons plus rien. Il est parfaitement logique que Roger Schmidt ne le rédige pas. Ihattaren ne le montre pas. Et la vérité est toujours sur le terrain”, dit De Mos en suggérant de ramener l’ancien footballeur Adil Ramzi dans l’équipe technique du PSV en dernier recours. “Pas nécessairement juste pour Ihattaren; quelqu’un avec son statut et ses antécédents peut également signifier beaucoup pour les autres garçons immigrants. Si Ramzi échoue (avec Ihattaren), c’est fini, personne ne réussira.