Image lionsdelatlas par défaut

TelQuel : Dans FIFA 17, les amateurs du ballon rond auront remarqué encore une fois l’absence du Maroc, dans le choix des sélections nationales.

Le jeu de football FIFA 17, disponible depuis le 29 septembre dans les boutiques spécialisées et sur les stores en lignes PC et consoles, devrait comme chaque année battre desrecords de vente. En revanche, une nouvelle fois, le public marocain ne pourra pasjouer avec la sélection de son pays. Et pour cause, les Lions de l’Atlasne figurent pas dans les bases de données du jeu.

Le critère sportif n’est pas un élément à prendre en compte pour comprendre cette absence. En effet, certains pays moins bien classés au classement FIFA comme le Venezuela (60eau dernier classement FIFA établi mi-septembre 2016) ou encore la Slovénie (67e), sont eux sélectionnables dans le jeu. Les Lions de l’Atlas se classent quant à eux 58eau dernier classement en date.

En réalité, il pourrait s’agir davantage d’un désaccord économique, ou tout simplement d’un désintérêt pour le marché marocain très restreint pour l’éditeur américain Electronis Arts. « Chaque ajout d’équipe nationale dans une nouvelle édition du jeu EA SPORTS FIFA doit faire l’objet d’une négociation au préalable avec la Fédération de chaque pays», nous explique ainsi un responsable de l’éditeur EA Sports France. Toutefois une négociation n’est pas toujours automatique pour chaque pays figurant au classement FIFA :« Le concepteur peut aussi estimer que le marché d’un pays en particulier n’est pas aussi intéressant que d’autres et donc ne pas leprioriser», nous explique cette même source.

Une idée confortée par Rachid Azzahim, joueur marocain professionnel de e-sport classé parmi les huit meilleurs joueurs de FIFA au monde, qui nous confie que« l’entreprise EA Sporst ne réalise pas un chiffre de ventes important de ses produits au Maroc, contrairement àd’autres pays comme l’Inde et l’Egypte”Évoquant le chiffre de seulement 10 000 joueurs au royaume, ce dernier estime que l’absence médiatique marocaine sur les événements de e-sport, joue également en défaveur du Maroc :«Le e-sport prend une grande ampleur partout dans le monde, maintenant des clubs de football professionnels recrutent des «e-sport player”pour jouer avec leurs maillots. Le Maroc n’a pas encore pris ce virage», regrette-t-il.

Concernant l’absence de la sélection marocaine dans Fifa 17, impossible de savoir si une négociation a bien eu lieu entre le concepteur et la Fédération, ni, auquel cas, si un accord financier entre les deux parties n’a pas pu être conclu. Contacté à plusieurs reprises sur ce sujet, la Fédération royale marocaine de football n’a pasdonné suite à nos sollicitations.

L’exemple islandais

En dépit d’une brillante place de quart de finaliste lors du dernier Euro de football, l’Islande n’est également pas représentée dans le jeu Fifa 17. La Fédération Islandaise de football (KSI) a confirmé avoir été approché par le concepteur du jeu, l’américain Electronic Arts, mais ne pas «avoir trouvé d’accord financier». «On n’accepte pas d’être maltraités. Ils offraient moins de deux millions de couronnes islandaises (soit 170 000 dirhams). On leur a fait une contre-offre, qu’ils n’ont pas acceptée», a notamment déclaré le président de la Fédération Geri Thorsteinsson, à l’AFP.

Que les aficionados du ballon rond marocain se consolent: il est évidemment possible de jouer avec ses joueurs préférés en club. Vous pouvez tenter de gagner la Série A, en sélectionnant la Juventus de Turin, club de Mehdi Benatia, ou de percer en Angleterre avec le club de Southampton, nouvelle maison de la pépite marocaine Soufiane Boufal.