Une nouvelle polémique fait surface dans le monde du football néerlandais. Un club amateur néerlandais a tenu des propos déplacés envers un club adversaire d’Utrecht comptant une majorité de joueurs d’origine marocaine.

Une blague qui semble de mauvais goût pour l’ancien international néerlandais Wesley Sneijder, qui n’a pas hésité à porter plainte auprès de la fédération néerlandaise de football. Le club DHSC a notamment formé plusieurs joueurs internationaux marocains dont Imad Najah, Zakaria Labyad ou encore Anouar Diba.

Le PVCV Vleuten s’apprêtait à disputer un match contre le DHSC Utrecht, club dans lequel Wesley Sneijder a également évolué lors de son adolescence. Le compte Instagram du PVCV a publié : “Demain, premier match international pour nos joueurs. Soyez tous la bienvenue pour le spectacle. La question n’est pas de savoir s’il y aura une bagarre générale contre ces gens-là, mais combien de joueurs adverses Frenk (faisant référence au Néerlandais de souche) vont mettre KO. N’oubliez surtout pas votre passeport et des cadenas si vous venez en vélo,” suivi d’une photo qui illustre le logo du PVCV contre le drapeau du Maroc.

Le président du club a dénoncé ces actes racistes et dit avoir contacté le club adverse pour présenter ses excuses. “Nous avons pris contact avec la direction du club DHSC pour régler le problème. Nous présentons nos sincères excuses.
Des excuses qui n’ont pas suffit à l’ex-international néerlandais Wesley Sneijder qui a pris la peine de publier un message sur sa story de son compte officiel Instagram :

Traduction : “J’ai qu’un mot : SCANDALEUX! Le racisme doit avoir des conséquences. Imaginez seulement la réponse des gens du DHSC? Vous connaissez très bien la suite. J’ai porté plainte à la KNVB. On ne peut ni accepter ni tolérer cela. Quand ces gens vont enfin comprendre que nous sommes tous unis, peu importe la couleur ou la nationalité ?”

Quant au club du PVCV, ils ont récemment supprimé la publication en soulignant que le but n’était pas de paraître racistes. “Nos excuses aux personnes qui ont été blessés par rapport à nos paroles. Nous reconnaissons avoir commis une grosse faute. Nous n’allons plus jamais recommencer.