Tannane

Oussama Tannane espère clôturer la saison avec Vitesse en s’adjugeant la KNVB Beker à défaut de remporter le titre de Eredivisie. Après quoi, toutes les options seront ouvertes et un départ vers l’étranger n’est pas à exclure. 

L’international marocain de 26 ans a déclaré à ce sujet : “Les choses sont différentes là-bas (à l’étranger). On ne parle pas de combat. J’ai joué à l’étranger pendant quatre ans et oui, ce monde des hommes me manque un peu“, confie Tannane, qui a un contrat à Arnhem jusqu’à mi-2022.

Tannane a reçu beaucoup d’éloges à Vitesse cette saison, mais quelques incidents ont taché son parcours. “Je sais aussi que j’aurais pu jouer à un niveau plus haut avec mes qualités. Et mon passé joue un rôle là-dedans, je sais. Mais j’ai 26 ans, n’est-ce pas? Je suis dans la fleur de l’âge et j’ai vécu tellement de choses. J’ai également mûri en tant que personne. ” 

Sous Thomas Letsch, Tannane est devenu l’une des stars de l’Eredivisie, mais le meneur de jeu pense qu’il s’agit trop souvent de questions secondaires. Il se sent incompris. “Toujours. Ce sera toujours le cas. Beaucoup de gens sont plus appréciés que moi, c’est vrai. De toute façon, j’ai dû faire mes preuves si souvent“, regrette le Lion de l’Atlas.

Le moins que l’on puisse dire à sa faveur c’est qu’il réalise une saison pleine avec le Vitesse Arnhem de Loïs Openda. Certains critiquent ses prestations depuis la trêve hivernale, mais Tannane n’est pas d’accord. Le milieu de terrain indique que c’est plus difficile pour lui, maintenant que les entraîneurs adverses utilisent souvent plusieurs joueurs pour le marquer à la culotte.

J’ai aussi marqué mes buts et donné des passes décisives après la trêve hivernale. J’aurais pu ajouter beaucoup de passes décisives“, dit-il. “Un ballon au poteau contre le PSV, contre le VVV à Venlo aussi à quelques reprises et samedi à domicile à nouveau un ballon sur la barre transversale. Si ça entre, on parlera d’un Oussama Tannane complètement différent. C’est le monde du football.