Image lionsdelatlas par défaut

Dans Team Duga ce lundi sur RMC, Mustapha Hadji, adjoint du sélectionneur marocain Hervé Renard, a réagi au tweet de Pierre-Emerick Aubameyang dénonçant un jus d’orange suspect qui aurait rendu malade les Gabonais avant leur défaite contre le Maroc (3-0) samedi, lors des éliminatoires de la Coupe du monde.

La “moitié de l’équipe + le staff mal de ventre, incroyable le jour du match. Ah non ça c’est fort. Quel sacré jus d’orange ce matin. ” Le tweet de Pierre-Emerick Aubameyang posté samedi à quelques heures du coup d’envoi de Maroc-Gabon, match capital dans la course à la Coupe du monde 2018, n’est pas passé inaperçu. Véritable épidémie, coup de bluff, simple blague ? Toujours est-il que malades ou pas, les Panthères n’ont pas fait le poids face aux joueurs d’Hervé Renard, larges vainqueurs à la maison (3-0). Les Panthères étaient-elles vraiment diminuées sur la pelouse du stade Mohammed V ? “Il n’y avait pas de malades, soupire Mustapha Hadji avant de poursuivre, amusé. Je ne sais pas ce qu’ils ont fait dans la semaine. A Casablanca, toutes les portes sont ouvertes. Si on est fêtard, et si on se laisse aller… Je ne sais pas ce qu’ils ont mis dans leur jus d’orange. ” Renouveau impressionnant de la sélection marocaine, vous réalisez une sacrée performance ? « Oui c’est une performance mais de toute façon on le savait qu’il y avait de la qualité dans ce groupe. Après il nous fallait de la rigueur, il fallait de la constance pour aller là où on est aujourd’hui. Après vous savez il y a des individualités dans dans cette équipe exceptionnelles . il fallait que la mayonnaise prenne. Après aujourd’hui Hervé Renard et Patric Beaumelle ont ramené cette discipline, ce travail collectif qui est impressionnant, ce pressing. Chacun fait des efforts et il y a une solidarité exceptionnelle, donc aujourd’hui avec toutes ces qualités plus le travail de chacun, je pense c’est pour ça qu’on en est là. Après on sait qu’aller en Côte d’Ivoire à Abidjan ça va être un match très délicat c’est pas pareil, mais comme aujourd’hui on a une force collective qui est au delà de la qualité individuelle des joueurs, c’est un plus. “Grâce à cette rigueur vous êtes optimistes face à la Côte d’Ivoire ? « Souvent au Maghreb on a tendance à jouer sur ses qualités et on oublie le collectif et de faire les efforts les uns pour les autres. Aujourd’hui on a de la chance d’avoir un groupe attentif à ce qu’on leur demande. Comme j’ai dit il y a une discipline qui est importante parce que quand on en met une dans ce groupe après les qualités sont là. C’est cette discipline qui a manqué à l’Algérie par exemple et c’est cette discipline qui rend délicat le fait d’aller battre une équipe comme l’Égypte chez elle. Hervé Renard et Patrice Beaumelle ont amené ça et je pense que les joueurs sont attentifs à ça et c’est important. C’est cela qui nous permet d’aller faire des bons matchs, faire un match nul même au Mali qui n’est pas évident du tout. On sait la chance qu’on a d’avoir ce groupe et de travailler avec ses qualités et à nous de nous imposer cette rigueur défensive parce qu’on a pas pris de but encore. Donc c’est important, l’attaquant c’est le premier défenseur. Aujourd’hui il faut qu’on arrive à garder cet état d’esprit. »Il faut faire attention en Côte d’Ivoire à la nourriture et au jus d’orange. « non je crois là-bas il n’y aura pas de problème. Là-bas c’est le gingembre je crois »